J'ai confiance en Batman

Avis sur Batman : Un long Halloween

Avatar spirifer
Critique publiée par le

Un criminel tue à Gotham City à chaque jour de fête, d'où son surnom de "Holiday". Mais il ne tue pas n'importe qui : que des membres de la pègre, des familles mafieuses tenant la ville sous leur joug. Ce Holiday est-il l'un d'eux ou un nettoyeur voulant accomplir sa propre justice ?

Polar sombre, sombre même pour un Batman, Un Long Halloween est une merveille graphique, avec des détails fouillés dans chaque case, des personnages travaillés, un dessin expressionniste magnifique (la cape de Batman, immense et ondoyante, presque vaporeuse, est un parfait exemple) et des tableaux en pleine page splendides. Un petit bémol perso pour les couleurs, qui participent très bien à l'ambiance mais que j'aurais aimées moins fades.
Du point de vue scénario, on est en plein polar, une enquête où Batman et ses alliés, tout comme les parrains de la mafia, recherchent un vilain dont on ne verra que la pointe du flingue jusqu'aux dernières planches. On soupçonnera la moitié de la planète d'un chapitre à l'autre en fonction des indices et disparitions ! On retrouvera plus tard ce format dans Batman : Silence, du même Jeph Loeb, moins glauque et sombre mais avec une galerie de méchants plus large.

Mais la grande puissance de cet opus c'est la relation entre Batman, Gordon et Dent, le trident incorruptible de Gotham, et ses réunions sur le toit du commissariat. Gordon est le désabusé, composant avec ses moyens, confiant dans Batman. Dent est le tenace, l'enragé, qui durant toute l'intrigue fera sa descente aux enfers, épris de justice jusqu'à la folie destructrice et meurtrière. Un trio qui sera repris par Nolan dans The Dark Knight, excusez du peu !

Un indispensable, avec Year One et The Dark Knight Returns, qui donne envie de se jeter sur Amère Victoire !!

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 519 fois
8 apprécient

spirifer a ajouté ce comics à 9 listes Batman : Un long Halloween

Autres actions de spirifer Batman : Un long Halloween