Couverture Black Hole, intégrale

Black Hole, intégrale

12345678910
Quand ?
7.7
  1. 7
  2. 14
  3. 32
  4. 70
  5. 149
  6. 306
  7. 742
  8. 1261
  9. 839
  10. 434
  • 3.9K
  • 502
  • 2.3K
  • 45

C'était comme une horrible partie de chat... On finit par découvrir qu'il s'agissait d'une nouvelle maladie qui n'affectait que les adolescents. On la surnomma la « peste ado » et « la crève ». Les symptômes en étaient aussi variés qu'imprévisibles... Certains s'en tiraient à bon compte - quelques...

Match des critiques
les meilleurs avis
Black Hole, intégrale
VS
Critique de Black Hole, intégrale par hannahkaah

"Black Hole" est pour moi un monument dans le comic. On s'enfonce dans l'histoire comme dans une eau boueuse. Les dessins sont sinistres, parfois perturbants (notamment les passages sous LSD des personnages) mais sont très bien fait. Le travail du noir, des ombres est intéressant. Les passages réalistes de la vie quotidienne des adolescents (le lycée, la famille...) se mêlent à des passages beaucoup plus glauques et sombres (les rêves...). Au bout d'un moment, on se sent aussi mal que les...

10
Critique de Black Hole, intégrale par Pipops

Ma note essaye de rester objective mais ne reflète pas mon avis personnel. Il s'agit assurément d'une bonne BD sur le thème de l'errance de la jeunesse et de son sentiment d'exclusion avec une ambiance sombre. Pour ma part, je n'ai pas accroché, je m'y suis repris à plusieurs fois pour terminer la lecture de l'intégrale. Ma déception tient en 2 points: je n'ai été en aucun cas surprise par l'ambiance et par la description de cette jeunesse sans repère, et le monde "extérieur" est quasi... Lire l'avis à propos de Black Hole, intégrale

5 2

Critiques : avis d'internautes (51)

Black Hole, intégrale
  • Tri :
  • recommandées
  • positives
  • négatives
  • plus récentes
Critique de Black Hole, intégrale par Ponchiot

Le Black Hole de Charles Burns m’a un peu décontenancé. Pas par sa violence, ni sa noirceur, non, mais plutôt par son accueil. Auréolé d’un succès d’estime (en vente) mais qualifié de culte par beaucoup, souvent dans les tops de comics, considéré comme un grand roman graphique d’horreur et bien noté par l’ensemble de mes éclaireurs, on a l’impression d’être passé à côté de quelque chose... Lire l'avis à propos de Black Hole, intégrale

3
Avatar Ponchiot
6
Ponchiot ·
Découverte
Critique de Black Hole, intégrale par Nomeansno

L'idée de départ de Black Hole est simple : à Seattle, au cours d'un été de la décennie 70, une mystérieuse MST nommée "la crève" se répand chez les adolescents. Elle a la particularité de provoquer chez eux d'étranges mutations, allant d'une bouche secondaire sur le cou à d'atroces déformations. Tandis que les sujets les moins touchés peuvent essayer de cacher leur état, les autres sont... Lire la critique de Black Hole, intégrale

66 5
Avatar Nomeansno
9
Nomeansno ·
l'Interzone du comics "underground"

Black Hole touche du doigt cette zone du comics "underground" américain dans laquelle on retrouve Daniel Clowes, entre autres auteurs de génie qui ont lu et digéré Philip K Dick, Burroughs, qui savent créer des univers et nous aspirer en eux. Surtout ne pas passer à coté!! C'est beau, étrange, profond. Certains ont mis en avant le parallèle évident entre le mal qui ronge les habitants,... Lire l'avis à propos de Black Hole, intégrale

22 3
Avatar toma Uberwenig
9
toma Uberwenig ·
C'est beau, c'est très pensé, mais...

Milieu des années 1970 dans la banlieue de Seattle. Un mal qui se transmet par les relations sexuelles gagne les jeunes, mais c'est un sujet tabou. Il fait naître des difformités diverses et répugnantes, plus ou moins handicapantes. Les gamins atteints se réfugient dans des cabanes de fortune dans la forêt, on fait comme s'ils n'existaient pas. A part ça, Neil Young cède la place à Bowie, les... Lire la critique de Black Hole, intégrale

35 6
Avatar zardoz6704
5
zardoz6704 ·
Rêverie Glacée

Entre les rêves des années 70 et la noirceur des années 80, Black Hole fait la jonction. L’idée est simple : une maladie, transmise par rapport sexuel, se répand parmi les adolescents. Elle occasionne des modifications corporelles (dégradation des visages, queue de lézard, seconde bouche, mue) qui, du fait de leur caractère extraordinaire relégueront les adolescents atteint à une vie... Lire l'avis à propos de Black Hole, intégrale

8
Avatar Héliogabale
9
Héliogabale ·
Toutes les critiques du comics Black Hole, intégrale (51)