Couverture Black Hole, intégrale

Black Hole, intégrale

(2006)
12345678910
Quand ?
7.7
  1. 6
  2. 14
  3. 22
  4. 63
  5. 129
  6. 249
  7. 587
  8. 1060
  9. 736
  10. 386
  • 3.3K
  • 459
  • 1.8K
  • 40

C'était comme une horrible partie de chat... On finit par découvrir qu'il s'agissait d'une nouvelle maladie qui n'affectait que les adolescents. On la surnomma la « peste ado » et « la crève ». Les symptômes en étaient aussi variés qu'imprévisibles... Certains s'en tiraient à bon compte - quelques...

Match des critiques
les meilleurs avis
Black Hole, intégrale
VS
Critique de Black Hole, intégrale par Nomeansno

L'idée de départ de Black Hole est simple : à Seattle, au cours d'un été de la décennie 70, une mystérieuse MST nommée "la crève" se répand chez les adolescents. Elle a la particularité de provoquer chez eux d'étranges mutations, allant d'une bouche secondaire sur le cou à d'atroces déformations. Tandis que les sujets les moins touchés peuvent essayer de cacher leur état, les autres sont contraints de quitter leurs familles et la société pour vivre dans les bois, comme des monstres. "La...

61 5
Hum hummm.....

J'ai entamé cette BD avec d'assez grosses attentes, vu les critiques positives que j'ai pu lire. Une histoire de MST zarbie, se situant dans les années 70, où les esprits étaient assez libérés, sexuellement parlant. Au centre de cette histoire, on suit en particulier trois personnages : Keith, Chris (nana) et ... c'est comme les rois mages, on oublie toujours le nom du troisième. En gros, l'histoire raconte les aventures amouro-copulatives des héros, tournant autour de cette... Lire l'avis à propos de Black Hole, intégrale

5

PostsBlack Hole, intégrale

Critiques : avis d'internautes (48)

Black Hole, intégrale
  • Tri :
  • recommandées
  • positives
  • négatives
  • plus récentes
l'Interzone du comics "underground"

Black Hole touche du doigt cette zone du comics "underground" américain dans laquelle on retrouve Daniel Clowes, entre autres auteurs de génie qui ont lu et digéré Philip K Dick, Burroughs, qui savent créer des univers et nous aspirer en eux. Surtout ne pas passer à coté!! C'est beau, étrange, profond. Certains ont mis en avant le parallèle évident entre le mal qui ronge les habitants,... Lire la critique de Black Hole, intégrale

21 3
Avatar toma_uberwenig
9
toma_uberwenig ·
Au fond du trou, les yeux tournés vers la lune

Black Hole dit bien son nom. Si on y plonge, on en ressort pas vraiment. Ou alors dans un sale état, un peu comme si on avait été poussé là par mégarde et qu'il avait fallu se noircir les ongles et déchirer les genoux pour enfin arriver à remonter. Toute l'histoire, l'ambiance, les dessins suggère un malaise ambiant moite et puant. Ce n'est pas le livre qui vous fera sortir de vos angoisses,... Lire la critique de Black Hole, intégrale

2
Avatar Misarweth
7
Misarweth ·
Découverte
Critique de Black Hole, intégrale par kwyxz

C'est beau et horrible, c'est dérangeant et malsain, c'est une histoire actuelle et intemporelle. Charles Burns jette sur la jeunesse américaine des 70s une maladie sexuellement transmissible provoquant d'épouvantables mutations. Pour l'auteur, ces mutations symbolisent les changements liés à l'adolescence, mais elles peuvent aussi être une métaphore du SIDA qui, lui, s'avance masqué. Une... Lire l'avis à propos de Black Hole, intégrale

21
Avatar kwyxz
9
kwyxz ·
Critique de Black Hole, intégrale par hannahkaah

"Black Hole" est pour moi un monument dans le comic. On s'enfonce dans l'histoire comme dans une eau boueuse. Les dessins sont sinistres, parfois perturbants (notamment les passages sous LSD des personnages) mais sont très bien fait. Le travail du noir, des ombres est intéressant. Les passages réalistes de la vie quotidienne des adolescents (le lycée, la famille...) se mêlent à des passages... Lire l'avis à propos de Black Hole, intégrale

8
Avatar hannahkaah
9
hannahkaah ·
Rêverie Glacée

Entre les rêves des années 70 et la noirceur des années 80, Black Hole fait la jonction. L’idée est simple : une maladie, transmise par rapport sexuel, se répand parmi les adolescents. Elle occasionne des modifications corporelles (dégradation des visages, queue de lézard, seconde bouche, mue) qui, du fait de leur caractère extraordinaire relégueront les adolescents atteint à une vie... Lire l'avis à propos de Black Hole, intégrale

8
Avatar Héliogabale
9
Héliogabale ·
Toutes les critiques du comics Black Hole, intégrale (48)
Vous pourriez également aimer...