La nouvelle saga signée Loisel

Avis sur Blanche - Le Grand Mort, tome 3

Avatar Fatpooper
Critique publiée par le

Houla. Encore lancé en pleine distraction, après avoir vu le testament du docteur Mabuse avant le docteur Mabuse, je lis ici le grand mort tome 3 avant les deux premiers... Et oui je n'avais pas vu qu'il était écrit tome 3 sur la couverture quand je l'ai acheté... Voici donc mes impressions malgré cet accroc.

Il ne se passe pas grand chose scénaristiquement parlant. Il y a un certain suspens mis en marche, il y a pas mal de choses ellipsées, mais la compréhension du récit reste aisée (les clefs principales sont données avec subtilité, petit à petit). Du coup lire cet album avant les autres ne m'a pas paru être une tare. C'est même toujours plus intriguant puisque les personnages ont vécu des choses que je ne connais pas, c'est une sorte de challenge pour le lecteur de devoir rattraper toute la connaissance des personnages. Ca ne m'aurait franchement pas déplu que la saga commence là du coup. On en sait assez au travers des dialogues. Mais puisuq'il y a déjà un album et que ce que j'y ai découvert n'était qu'une redite des albums précédents, je me demande comment se passera la relecture lorsque j'irai chercher les deux autres? Peut-être regretterai je?

Ce qui fait donc la force de cet album, indépendamment des avantages liés à ma distraction, c'est l'ambiance plutôt glauque du récit. Une petite fille étrange, un monde parallèle, une mise en parallèle sociale assez crue... Plus rien ne va. Et dans ce fouillis d'inquiétude, des personnages sont mis en scène. Des personnages construits intelligemment, dont la psychologie est suffisamment ébauchée pour en comprendre les conflits lorsque tout ce petit monde est réuni.

Le dessin, on sent que ça aurait pu être de Loisel. La petite Gaêlle ressemble d'ailleurs exactemnt au type de fille qu'il dessine (large poitrine, large croupe, un petit peu ronde et surtout admirablement rousse). Mais Loisel ne veut plus dessiner. Et il semblerait qu'il ait trouvé en Mallié un parfait petit larbin, ou disciple, je l'ignore. Par moment je soupçonne le maître de forcer l'élève à dessiner de telle ou telle manière, se rapprochant même peut être de sa technique avec Tripp, tant certains dessins ou cadrages semblent être tirés de sa vieille plume.

Les couleurs passent plutôt bien; pourtant on ne peut pas dire que les couches soient posées avec subtilités, on voit clairement que c'est fait par ordinateur ; heureusement, le coloriste n'en fait pas trop et évite les horribles dégradés tellement utilisés aux éditions Dupuis ce qui résulte donc en une mise en couleur discrète, sobre, mais efficace.

Bref il s'agit d'un bel album, au scénario un peu creux (sans doute transitoire, en effet) mais à l'ambiance lugubre, au dessin et aux cadrages cinématographiques réussis(à la Loisel quoi)(enfin, pour le dessin, c'est quand même pas du Loisel, il y a un trait propre à Mallié, mais quand on analyse les nez, les lèvres des personnages, on ne peut réfuter l'influence du premier sur le second...). A lire, surtout si les aventures fantastiques de Loisel vous manquent maintenant qu'il consacre le plus clair de son temps à Magasin Général.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 307 fois
4 apprécient · 1 n'apprécie pas

Autres actions de Fatpooper Blanche - Le Grand Mort, tome 3