Couverture Blankets, manteau de neige

Blankets, manteau de neige

(2004)

Blankets

12345678910
Quand ?
7.7
  1. 1
  2. 5
  3. 10
  4. 18
  5. 53
  6. 141
  7. 361
  8. 545
  9. 351
  10. 158
  • 1.6K
  • 254
  • 475
  • 15

Craig, garçon timide et renfermé, a grandi dans une famille catholique-pratiquante. Il va apprendre à se méfier des grandes personnes.

Match des critiques : les meilleurs avis Blankets, manteau de neige
VS
Tendresse et Noirceur.

À mes yeux, une des meilleures BD que j'ai pu lire. Le dessin est superbe, graphiquement on y retrouve l'univers de Klimt, l'univers est riche malgré un traitement simplement en noir et blanc. Certaines planches sont vraiment magnifiques. Le récit enchaine avec brio moment de pessimisme et tendresse pure.Derrière une histoire simple, l'auteur réussit à retranscrire des sentiments divers et complexes. Lire cette BD c'est retomber amoureux pour la première fois, apprivoiser l'intimité qui se...

1
Quand un récit personnel ne vous touche pas

Tout ça pour ça? C'est ce que je me suis dit en refermant le gros pavé qu'est Blankets. Ce roman graphique apparaît dans une quantité incalculable de recommandations personnelles, c'est presque comme si les mots 'roman graphique américain' suffisaient à invoquer un "lis Blankets c'est trop bien". En fait Blankets m'a beaucoup fait penser à un roman graphique d'Alec Longstreth, où celui-ci raconte ses études, sa post-adolescence, sauf qu'en fait c'est assez chiant. Dans Blankets, c'est le même... Lire l'avis à propos de Blankets, manteau de neige

7

PostsBlankets, manteau de neige

Vous avez une anecdote, une vidéo/photo ou une simple question sur cette BD ?

Critiques : avis d'internautes (28)

Blankets, manteau de neige
  • Tri :
  • recommandées
  • positives
  • négatives
  • plus récentes
Manteau de neige

Le sujet était périlleux, quasi perdu d'avance : parler de son adolescence et d'un premier amour sans tomber dans le pathos ou l'insignifiant. Et pourtant, Craig Thompson y arrive parfaitement, en mêlant des épisodes de son enfance, sa relation avec son petit frère, ses parents, un amour pour les paysages de son Michigan natal, son rapport tumultueux avec la religion et la foi. Ainsi empli de... Lire l'avis à propos de Blankets, manteau de neige

12 2
Avatar Nushku
9
Nushku ·
Une bouffée d'air pur

Je met 10, car c'est un de mes premier roman graphique, et le seul par la suite ou j'ai eu un tel choc en parcourant les premières pages... Ce graphisme original, qui ondule, véritable animal végétal qui évolue gracieusement dans un monde de rêves tout enveloppé de noir et blanc. Ceux d'un gamin qui grandit, fleurit, et tente d'aimer et d'être aimer dans ce grand blanc que représente l'Amérique... Lire la critique de Blankets, manteau de neige

16 4
Avatar reyman
10
reyman ·
Peu d'empathie pour le personnage

Une fois lu « Habibi », j’avais bien envie de continuer de découvrir Craig Thomson. Après une incursion (dispensable) en carnet de voyage, je récupérais enfin « Blankets », proclamé chef d’œuvre par de nombreuses critiques. « Blankets » est un ouvrage autobiographique sur la jeunesse de l’auteur. On y trouve un peu de son enfance et beaucoup de son adolescence. Au centre de cet épais bouquin... Lire l'avis à propos de Blankets, manteau de neige

4 1
Avatar belzaran
5
belzaran ·
Découverte
Con Sensuel

Suivant les avis unanimes sur ce bouquin, je me suis plongé avec espoir dans ces 600 pages au dessin relativement agréable. Malheureusement, l'histoire d'amour de l'auteur m'a semblé d'un intérêt à peu près nul. Sa vie de sectateur évangélique m'a ennuyé a mourir, ses questions de foi sont d'une platitude risible. C'est amusant comme tous ces auteurs qui se sentent tellement différents de... Lire la critique de Blankets, manteau de neige

39 55
Avatar Torpenn
4
Torpenn ·
Critique de Blankets, manteau de neige par picaza

Chronique d'une première histoire d'amour d'un jeune adolescent qui est tiraillé par la culpabilité envers Dieu, ses parents, son frère. Nous suivons le héros dès son enfance, où il se trouve être maltraité par ses parents, ses camarades d'école et de cathechismes, sans oublier un jeune baby siter libidineu. Son seul complice dans cette triste vie son petit frère qui l'admire et l'aime plus... Lire l'avis à propos de Blankets, manteau de neige

3
Avatar picaza
8
picaza ·
Toutes les critiques du comics Blankets, manteau de neige (28)
Vous pourriez également aimer...