Comme la globalité des titres de l'univers Green Lantern, Red Lantern conserve dans sa continuité les évènements pré-NEW 52. Atrocitus, basé avec son groupe de dégénérés sur Ysmault, philosophe auprès du corps de son ennemi juré : Krona. Gardien de l'univers renégat, il est la cause de la destruction du peuple et de la famille d'Atrocitus. Ce dernier n'a jamais pu atteindre sa vengeance, car Krona n'est pas mort de sa main (voir "War of the Green Lantern" pour plus de détails...). Il cherche maintenant un nouveau but pour les Red Lantern. Pendant ce temps-là, sur terre, un terrien du nom de Jack Moore, va bientôt connaitre le sens du mot "rage".

Milligan nous surprend ici. Personnellement, je m'attendais à un titre brutale et peu réfléchit. Mais bien au contraire. Certains diront même qu'il ne l'est certainement pas assez, brutale. A travers la quête de soi d'Atrocitus et des origines de ses lanternes (on apprend pas mal de choses sur Bleez et d'autres second couteaux, comme Ratchet ou Skallox), Milligan nous dépeint la vengeance et pose des questions fortes sur le sujet. Le titre ne se veut pas manichéen et nous rapproche de ces personnages aux apparences absurdes et répugnantes. Il le fait avec une certaine aisance et on se laisse porter. Petit reproche cependant, l'histoire n'avance pas très vite. Ainsi, ce premier tome ne verra pas la conclusion du premier arc. Il faudra attendre je pense, le second. C'est un comble pour un titre qui se serait voulu "action". Milligan prend le temps de développer et emmener ses personnages a maturité, ça ne sera certainement pas au gout de tous, mais à titre personnelle, j'apprécie. A voir pour Jack Moore qui tarde lui aussi à s'étoffer... On ne sait pas trop quoi en penser pour l'instant, mais un Red Lantern humain, cela semblait presque inévitable !

Les dessins de Ed Benes sont plutôt bons. Bien sûr, attendez vous à des images très "rouge", c'est le titre qui veut ça. Mais le contraste avec les scènes sur terre ou les flashbacks est d'autant plus marquant. Benes maitrise son sujet. Son trait s'affine d'ailleurs au fil des chapitres, pour notre plus grand plaisir. Un joli travail que voilà !

Prometteur, mais encore un peu incertain et lent... Nous verrons bien où nous mène ce titre. Mais si vous voulez un traitement différent de l'univers des Lanterns, je vous le conseille.

Retrouvez la liste des New 52 que j'ai, ou que je vais critiquer sous peu, ici :
http://www.senscritique.com/liste/Comics_l_integrale_des_New_52/133144/
Freytaw
6
Écrit par

Cet utilisateur l'a également ajouté à sa liste Comics, l'intégrale des New 52 en TPB

Le 6 août 2012

5 j'aime

3 commentaires

Blood and Rage - Red Lanterns, tome 1
arnonaud
5

Critique de Blood and Rage - Red Lanterns, tome 1 par arnonaud

Critique numéro par numéro. Je lis la série en VF dans les Green Lantern Saga. Les numéros #1 à #13 (+ #0) ne sont pas encore chroniqués. Peut-être à l'avenir... #14 [Juillet] Pas de miracles ce...

il y a 8 ans

1 j'aime

Blood and Rage - Red Lanterns, tome 1
WeaponX
6

"Atrocitus appartient au passé..."

Bien aimé ce début. Atrocitus, avec Sinistro et Larfleeze, fait partie des méchants très bien mis en avant par Johns dans la partie pre-News 52 de son run donc je me suis laissé tenté par cette...

il y a 3 ans

1 j'aime

La Cour des hiboux - Batman, tome 1
Freytaw
8

On aurait du y penser plus tôt...

Le lien entre la chauve-souris et le hibou n'avait jamais été aussi bien exploité qu'ici ! Snyder explore ici le côté prédateur du hibou pour le retranscrire dans un (ou plusieurs) nouveau(x)...

il y a 10 ans

19 j'aime

La Chasse - Animal Man, tome 1
Freytaw
10

Juste parfaitement horrifique !

Pour moi, comme pour beaucoup apparemment, cette série est mon coup de coeur du relaunch DC. On y découvre un personnage complexe, Buddy Baker, pour qui la vie de super-héros et la vie de famille...

il y a 10 ans

18 j'aime

10

Élégie pour une ombre - Batwoman, tome 0
Freytaw
9

Une chauve-souris rouge sang

On pourrait facilement se dire que cette mode de vouloir féminiser les héros est parfois proprement ridicule. Surtout qu'on a déjà une Batgirl... Et pourtant... Ça serait une erreur grossière que de...

il y a 11 ans

18 j'aime

6