Aussi subtil que le titre

Avis sur Breum, tome 1

Avatar Kwal
Critique publiée par le

Je ne parlerai pas du fond, car je pense qu'il y a déjà eu beaucoup trop de débats autour de Marsault à propos de ses idées.

Un petit mot sur la forme : le trait est clair, le dessin plutôt beau, la lecture est agréable, rien à dire là dessus.
Sur le fond, c'est là que les choses se gâtent...
Le principe ? Marsault, représenté sous les traits d'Eugène (baraque en marcel/lunettes de soleil/clope au bec), défonce la gueule d'une cible choisie en l'insultant copieusement. Et....et c'est à peu près tout !

Je vois vraiment cela comme un exutoire (voire une catharsis) pour l'auteur, qui se défoule sur les sujets de société.qui l'exaspèrent, certains consensuels, d'autres un peu plus limites (pour rester à peu près neutre).
Tant mieux si cela lui fait du bien, mais pour le lecteur, l'intérêt est franchement limité et cela devient vite redondant.

Si la seule réponse que tu as à donner lorsque quelque chose t'énerve est un pain dans la gueule, et bien en plus d'être triste, ça fait franchement flipper.
Et je ne suis que moyennement convaincu par les "ouais, mais faut pas se prendre la tête, ça fait du bien de se lâcher, et puis bien sûr que je ne serais jamais violent dans la vraie vie".

Pour en rajouter dans la finesse, Marsault s'est senti obligé d'avoir recours presque systématiquement à des pets, voire les personnages qui se chient littéralement dessus lorsque Eugène les fustige.
Finalement ça colle bien à l'image de gros beauf q'il se donne, en mode cote de boeuf-ricard-clopes.

En tout cas ça m'a bien énervé d'écrire là dessus, pour la peine, je baisse ma note d'un point.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 672 fois
13 apprécient · 10 n'apprécient pas

Autres actions de Kwal Breum, tome 1