👉 On vous partage notre 1er bilan de la nouvelle version de SensCritique.
Continuez à suivre l'avancée du site sur journal de bord.

Vous rêviez d'un pique-nique idyllique à la plage en compagnie de vos chers têtes blondes et de votre adorable mari? C'est raté! Château sable est une machine infernale où les événements se succèdent et chamboulent irrémédiablement, et ce dans en une ridicule journée, votre vie.

Fan de Peeters, on retrouve dans ce volume tout ce qui fait son génie, un style franc, structuré, une maîtrise parfaite de la narration. Les différents glissements de genre, voguant entre polar & fantastique font de ce one-shot un indispensable à votre bibliothèque!

Vous ne verrez plus jamais les sorties à la plage pareillement!
EmilieJBlondel
9
Écrit par

il y a 9 ans

1 j'aime

Château de sable
Dreamingoldfish
9

Critique de Château de sable par Christo Bee

Une œuvre noire, un procédé narratif qu'on ne peut déflorer dans cette critique mais qui participe à une histoire qui vous happe et vous recrache, différent, avec un regard hésitant sur votre...

Lire la critique

il y a 11 ans

13 j'aime

Château de sable
beebee
7

Enter Sandman

Depuis "Pilules bleues", j'appréhende toujours la lecture d'un nouvel album de Peeters avec un certain enthousiasme. Dernier en date, "Chateau de sable" délaisse la veine intimiste coutumière à...

Lire la critique

il y a 11 ans

10 j'aime

Château de sable
socrate
6

L'enlisement d'un château de cartes

Il n’y a pas d’âge pour faire des châteaux de sable. Peeters et Levy se sont bien amusés, manifestement. Mais il ressort de ma lecture un sentiment de gâchis. L’atmosphère de départ était pourtant...

Lire la critique

il y a 2 ans

7 j'aime

Confession d'un masque
EmilieJBlondel
8

Critique de Confession d'un masque par E. Capocci

Quel beauté que ce texte! Une véritable plume classique qui m'a rappelé celle de Stefan Zweig. La valeur du livre repose sur ce fameux masque: la dissimulation, vouloir se cacher. Le petit garçon...

Lire la critique

il y a 9 ans

3 j'aime

Le Crime d'Orcival
EmilieJBlondel
7

Critique de Le Crime d'Orcival par E. Capocci

Le crime d'Orcival est paru en 1866 sous la plume d'Emile Gaboriau, considéré comme le père de la littérature policière. L'agent de Surêté Lecoq, investigateur de génie aux méthodes quelques peu...

Lire la critique

il y a 9 ans

2 j'aime

American Psycho
EmilieJBlondel
8

Critique de American Psycho par E. Capocci

Que dire? Je crois bien-que American Psycho restera l'un des livres qui avec maestria m'a provoqué des ulcères, des aigreurs de haine, d'antipathies profondes. Nous sommes fin des années 80, la crise...

Lire la critique

il y a 9 ans

2 j'aime