Quatre tours noires dont la plus haute est visible à dix jours de marche...

Avis sur Cœur de canard - Donjon Zénith, tome 1

Avatar hako
Critique publiée par le

[[ Avant de commencer la critique de Donjon Zénith 1 - Cœur de canard, voici un petit récapitulatif de ce qu'est la série Donjon. Donjon est plus qu'une simple série de bandes dessinées. C'est un univers riche qui se complète à travers plusieurs séries, pour faire simple :

(extrait du petit guide Donjon consultable dans chaque tome)
-Donjon Potron-Minet retrace la création du Donjon (tomes -99 à 0)
-Donjon Zénith raconte l'apogée du Donjon (tomes 1 à 100)
-Donjon Crépuscule relate le "déclin" du Donjon (tomes 101 à 200)
-Donjon Monsters où chaque tome se concentre sur un personnage secondaire
-Donjon Parade raconte plusieurs histoires qui se situent entre les tomes 1 et 2.

De genre Heroic-Fantasy et Humour (mais pas toujours), l'histoire du Donjon sera dévoilée depuis sa création jusqu'à sa fin avec des personnages de races animales réelles ou imaginaires. Créée par Lewis Trondheim et Joann Sfar, ce projet regroupera plusieurs auteurs/dessinateurs qui se passeront le relais afin de donner au lecteur (pour son bonheur!) plus de 300 tomes. Bien sûr tous ces tomes ne sont pas encore apparus, et patience sera de mise pour les détenir un jour...]]

Cœur de canard est le premier tome de la série Donjon Zénith, et est le tome idéal pour entamer la découverte de l'univers Donjon. Nous retrouvons dans ce premier tome Herbert le canard, drôle, attachant, faiblard, maladroit qui se voit dans l'obligation de jouer les mercenaires pour servir Hyacinthe le gardien du donjon, dérangé par des bêtes encapuchonnées voulant de gré ou de force, posséder le donjon. Équipé d'une ceinture qui parle et d'une épée qu'il ne doit en aucun cas dégainer, Herbert devra remplir ce rôle qui ne lui convient pas dans le but de sauver son cœur pris en otage par Hyacinthe. Marvin le dragon, fidèle allié musclé de Hyacinthe, constatant que ce projet est un futur échec, décide d'assurer les arrières d'Herbert.

L'humour est assez présent dans ce tome, les répliques d'Herbert sont drôles, les situations dans lesquelles il se trouve parfois lui permettent de l'être encore plus et ses dialogues avec sa ceinture (avec les risques que ça engendre) lui donnent un statut de personnage comique. Les lapins qui n'aiment pas les étrangers, la foi de Marvin lui empêchant de tuer celui qui l'insulte, le duo Marvin dragon féroce et Herbert simple canard, les particularités de certains monstres... feront parties des choses qui donneront aussi le sourire au lecteur. L'imprévisibilité du scénario due à la liberté qu'osent prendre les auteurs est aussi un poids important dans la force de Donjon, le lecteur ne sait jamais à quoi s'attendre en tournant les pages, et tout ceci est si maîtrisé que Donjon garde sa cohérence, et ne perd en aucun cas sa crédibilité et son humour. Le style de Cœur de canard est assez coloré, en hymne avec l'histoire, les dessins sont d'un style particulier et très jolis (nous pouvons distinguer assez rapidement la marque Trondheim). Vous l'aurez compris, Cœur de canard en plus de se lire, se regarde.

Il est impossible d'aimer les BD sans jeter un œil à Donjon, qui se démarque nettement de la BD classique par sa richesse, son type d'humour, son univers complet et maîtrisé. Impossible donc de ne pas recommander ce Donjon Zénith 1 - Cœur de canard, qui est idéal pour commencer une belle et longue aventure...

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 705 fois
4 apprécient

Autres actions de hako Cœur de canard - Donjon Zénith, tome 1