Une fin peu profunde!

Avis sur De profundis - Prophet, tome 4

Avatar frozzo
Critique publiée par le

Voilà une série que j'ai appréciée à l'époque de sa sortie il y a presque 10 ans. Et j'avais une réelle envie de connaitre le fin mot de l'histoire surtout avec ce que nous proposait la fin du tome 3.

Même si les planches sont toujours aussi belles, la première chose qui m'a dérangé c'est les changements visuels au niveau du personnage principal. En effet celui-ci devient dans ce dernier tome plus noir et plus sérieux, se trouvant donc loin du héros égocentrique un peu con des tomes précédents.

Bien que ce premier point peut-être qu'un détail qui peu vite passé, il n'augure rien de bon pour la suite. L'histoire sort complètement du cadre établi par les précédents volets, et ne nous offre une fin de série qui laisse place à la frustration. Où sont les monstres, les personnages secondaires et l’histoire du futur ? Tout cela prétexté par un voyage dans le temps!

Vu le personnage ayant amené le chaos par son aveuglement et son besoin d'être une célébrité (peut-être un besoin d'être reconnu par ses pairs et avoir une place dans la société), je m'attendais à une réflexion plus profonde sur l’égoïsme et l'individualisme présent au sein de notre société (et bien représenté par New York).

Ce pardon accepté par l'auteur au personnage principal et le manque de chalenge que doit surmonter Jack fait de ce dernier tome une ombre qui aurait peut-être du resté dans les profondeurs.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 263 fois
1 apprécie

Autres actions de frozzo De profundis - Prophet, tome 4