Tchô, intégrité cruelle !

Avis sur Dieu, le sexe et les bretelles - Titeuf, tome 1

Avatar Philantroll
Critique publiée par le

Obsédé, naïf, décalé, Titeuf est plutôt sympa jusqu'au tome 6, à partir duquel Zep a dit "tchô, créativité cruelle" pour se consacrer à du du re-hash d'anciennes vannes, des dessins-animés dégueulasses et des verres à moutardes.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 427 fois
6 apprécient

Autres actions de Philantroll Dieu, le sexe et les bretelles - Titeuf, tome 1