Tout de suite, une cape rouge, c'est moins discret que Batou !

Avis sur Élégie pour une ombre - Batwoman, tome 0

Avatar Antevre
Critique publiée par le

Quand on y pense, le Batverse, c'est tout plein de monsieurs... Rien que Wayne et son entourage, c'est Batman, trois Robin (pardon, quatre), Alfred, Gordon. Ses pires ennemis, c'est des mecs comme le Joker, Double-Face, le Pingouin, le Sphinx, Killer Croc, Black Mask,... bon ok, il y a bien Batgirl (qui est restée en chaise roulante fort longtemps), Catwoman et Huntress, et du côté des méchantes, Poison Ivy et Harley Quinn, mais on reste quand même dans des proportions interpellantes. Du coup voir un personnage féminin resurgir du passé de cet univers ne peut qu'apporter un vent de fraicheur. Objectivement, c'est plutôt réussi.

Donc, Kate Kane, c'est l'héritière d'une longue tradition familiale militaire. Brillante à Westpoint, elle finit toutefois par se retrouver à la fameuse loi "Don't Ask, Don't Tell", interdisant aux militaires de dévoiler leur homosexualité. Et bien évidemment, son sens de l'honneur lui fait reconnaitre que oui, ce qu'on dit à son sujet est vrai... La voilà donc virée, sans plus aucun but dans la vie, lorsqu'elle croise par hasard la route de Batman... Kate Kane sera donc une justicière, l'ombre rouge de la nuit, Batwoman. Elle commencera son activité en s'attaquant à une mystérieuse organisation empreinte de magie noire qui semble s'intéresser beaucoup à elle, le culte du crime.

Car oui, l'une des grosses ruptures d'avec le Batverse classique, c'est bien la présence de la magie, ou du moins de personnes semblant y croire et utiliser des techniques qui y font penser. Ca passe assez bien, d'ailleurs, on s'y habitue vite.

Le personnage principal est d'ailleurs plutôt rafraichissant: loin d'être un simple clone féminin de Batman, Kate Kane a une personnalité propre. Ainsi, elle s'attache beaucoup au sens de l'honneur et de manière générale aux valeurs martiales. En justicière débutante, elle va régulièrement au bout de ses limites, puisqu'en plus de son activité de lutte contre le crime, elle tient encore beaucoup à entretenir sa vie sociale et affective, là où Bruce Wayne a plus ou moins laissé ça derrière lui. Une autre différence par rapport à Wayne, c'est son attitude extravertie et provocatrice, et parfois autodestructrice. Surtout, c'est un personnage terriblement bien écrit, puisque tout ça, chaque aspect de sa personnalité forme un tout cohérent avec l'ensemble et que tout se justifie.

Donc c'est plutôt bien écrit, et rafraichissant. Côté dessin, les différents auteurs apportent chacun leur style, toujours très agréable à regarder. Particulièrement, Williams III, qui si je ne m'abuse est le dessinateur officiel actuellement de la série Batwoman, donne une identité graphique unique à cette série, et c'est souvent très beau.

Une vraie réussite, qui renouvelle avec bonheur un univers auquel on peut reprocher son manque de prise de risques.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 173 fois
Aucun vote pour le moment

Autres actions de Antevre Élégie pour une ombre - Batwoman, tome 0