Fairy Tarde, la niaiserie à son comble.

Avis sur Fairy Tail

Avatar La Veine
Critique publiée par le

Fairy Tail, c'est un peu le sujet tabou de l'univers nippon. On a une énorme communauté qui adule ce manga plus que tous les autres et on a les " haters ", ceux qui crachent dessus grâce à divers arguments souvent fondés. Si vous êtes des gens réfléchis, n'allez pas lire ce manga ou même regarder l'animé. Posez votre cerveau sur la table à côté de vous car aujourd'hui, on cause de Fairy Tail, le manga cliché par excellence.

Alors bon... On commence le premier tome, on lit avec attention au début pour ne pas louper une quelconque information importante, on fait la découverte du pseudo-héros principal masculin, j'ai nommé Natsu, l'immonde entité aux cheveux roses accompagné de son chat ailé ( Si si ), mascotte la plus insupportable du manga, Happy. L'univers se développe jusqu'à rencontrer le vrai personnage principal, Lucy Heartfillia, magicienne constellationniste blonde à forte poitrine. C'est à ce moment là qu'on pose le manga et qu'on commence à chercher une logique, à se ferrer un chemin entre ces trois premiers personnages. Nous avons donc Natsu, le cliché du personnage masculin fort, courageux et téméraire avec un caractère digne d'un gosse de quatre ans. Happy, la mascotte censée être " comique " qui passe son temps à faire des blagues sur le poisson dont on se torche le cul entre deux vignettes et enfin Lucy, la fille de joie allumeuse du manga. Au début, on est encore indulgent, on se dit " Oui, j'attends de voir les autres personnages et l'histoire ", vous voilà donc servis, attaquons nous au fond du manga.

Pour être franc bah.. Ça pète pas bien haut. Nous sommes dans un monde fantaisiste/magique où les mages représentent une certaine majorité de la population. Ces mages sont regroupés dans des guildes, une organisation de mage qui reçoit des missions variant du rang D et A pour les mages normaux. Ces guildes sont réparties dans la région de Fiore, dont la guilde de Fairy Tail. Mais qu'est-ce donc Fairy Tail ? Nous allons le savoir tout de suite. Prenez tous les stéréotypes présents dans les autres mangas/animés que vous avez lu/vu et foutez les dans cette guilde. Nous avons donc : La femme monstrueuse qui n'est qu'en fait une escort-girl sur place au passé lourd. Le mec froid, distant, dark qui fait semblant de se foutre de tout alors qu'il se désappe dès qu'il en voit l'occasion. La tas de muscles, le dragueur, le mec surpuissant et provocant, la fille qui sert à rien à part poser dans un magazine hebdomadaire et servir des bières aux empâfés de la guilde et enfin le maître, vieillard croulant à la force surhumaine et qui essaye de faire règner l'ordre dans cette guilde de fou furieux pendant qu'il donne des fessées aux filles faciles citées plus haut. Certains personnages sont pour le moins, assez charismatiques comme Gildartz, Luxus et Jellal mais c'est vraiment très restreint. Et donc, nous suivons l'aventure de Lucy, Natsu, Grey et Erza qui forment une équipe afin de remplir des missions toutes plus dures les unes que les autres. C'est là que nous aborderons la forme du manga.

Comme on pouvait s'y attendre, c'est assez creux. Vide même. Les mages se tapent les uns sur les autres sans aucune réfléxion. On attend que le premier tombe et c'est plié. Par exemple, le premier " gros " arc de Fairy Tail représente la partie Eisen Wald. L'équipe de Fairy Tail a eu vent d'une guilde dites " noire/clandestine " car elle ne respecte pas le code d'honneur des guildes officielles et se voit donc offrir des missions d'assassinats ou autre, ces guildes sont enrôlées dans une alliance représentant le must du must, les trois grandes guildes noires. Fairy Tail va donc essayer de démenteler la guilde noire Eisen Wald parce que voilà. L'arc se résume assez facilement : Erza détruit tous les types inutiles, Grey et Lucy ne servent à rien ( Surtout Lucy ) et Natsu se fait les deux types les plus puissants de la guilde. C'est là qu'on découvre que Natsu n'est pas un mage ordinaire ( Truc pas trop prévisible ) mais un Dragon Slayer, un mage ayant été élevé par un dragon pendant son enfance et qui a donc développé une magie faîte pour " tuer/combattre " des dragons.

C'est là que l'histoire commence vraiment et comment dire poliment... C'est merdique. Les personnages sont tous plus cons les uns que les autres, les masculins se bagarrent tels des gosses acharnés et dépourvus de neurones tandis que les féminins sont là pour faire bander l'adolescent prébubère qui savoure les pages comme celle-ci plutôt lentement. Ah là c'est sûr, en terme de dessin, y'a pas à dire, c'est du propre, il devait faire de beaux hentais Mashima avant. Le chara-design est standard, c'est ni bon ni mauvais. C'est donc là qu'on aborde le sujet sensible du manga, le fan-service. Qu'est ce que le fan-service avant toute chose ? C'est la faculté que l'auteur exploite pour faire plaisir aux fans plutôt que de suivre son propre raisonnement. Et à cause du public regardant l'animé ou lisant le manga, on vole pas bien haut. ( 12 ans environ ) Et ben ça dérange totalement le déroulement de l'histoire déjà merdique. Pendant les combats, on voit toujours une paire de seins dévaler sur l'écran ou la page sans prévenir. Je veux bien qu'il y ait du " comique " dans un manga mais là c'est l'excès. Prenons par exemple le combat de Natsu contre Rogue du futur pendant l'arc Eclipse : Lucy arrive sur le dos du dragon dénudée et vient percuter Natsu. Le combat contre Rogue était un " bon " combat sans plus et quand on voit Lucy, Erza et tout le bordel arriver, on sent que tout va s'écrouler. L'auteur se discrédibilise lui-même, il gâche tout ce qu'il a construit depuis le début de l'arc.. La tension, l'adrénaline, etc... Tout ça vient t'emmerder jusqu'à la moelle. Le fan-service est assumé, c'est sûr, l'auteur doit un être un bon pervers comme il faut mais bon, tant que ça excite le petit garçon qui bave littéralement ou la petite fille qui rêve d'avoir un copain avec autant de carrure que Natsu ou Grey, on sent qu'il a voulu faire passer un joli message dans ce manga/animé.

De quoi n'ai-je pas parlé... Ah oui, ça me revient. Je veux bien que Natsu soit un mage au-dessus des autres niveau puissance car il a une magie différente, ok... J'accepte. Mais alors quand il rencontre un ennemi beaucoup plus puissant que lui comme Zero ou Luxus, vous savez comment il gagne ? Grâce au pouvoir de l'amitié. C'est mignon hein ? " Mes amis sont ma force, je surpasserai toutes mes limites pour eux, ce sont ma famille, ma chair, mon âme ! " C'est pitoyable, navrant. Quand on rencontre un mec plus fort que soit on P-E-R-D. Mais non, Fairy Tail a instauré une règle à chier qui stipule que Natsu ne doit jamais perdre un fucking combat. Vous vous foutez réellement de la gueule des lecteurs/visionneurs là ? Natsu est une merde vivante qui ne casse pas trois pattes à un canard, c'est un bouffon sans logique qui aime taper les méchants, un putain de personnage cliché dont l'existence t'énerve au plus haut point. En face de lui, on a le méchant ultra-puissant avec une magie de taré qui maîtrise tout le monde dans la guilde, Erza ( Qui est une mage de rang S. ), Grey, etc... Mais Natsu lui gagne grâce ce foutu pouvoir, cela rend tout ça ridicule. Enfin, puisque j'ai commencé à parler des règles de Fairy Tail, autant continuer.

Entre Erza qui s'oblige à finir tous ces combats à poil, les méchants qui doivent absolument perdre... On s'emmêle pas mal les pinceaux. Heureusement qu'il reste quelques points positifs dans le manga que je m'oblige de citer un par un. ( Attendez, un point positif dans Fairy Tail, ça se fête. ) :

  • Certains personnages sont super classes comme il faut, comme on aime. Pas besoin de détruire tous les méchants pour être " badass ", de toutes façon, pourquoi s'ennuyer même à battre des pseudo-méchants quand on a Gadjeel, Luxus et Gildartz ?

  • Fairy Tail aborde beaucoup de sujets ( Bien que cela soit des trucs pour gamins la plupart du temps. ) et touche beaucoup de thèmes. On est sûr de trouver son bonheur au moins une fois. Des chats, des dragons, des boobs, des mecs à poils, des mages et une " intrigue " si on peut l'appeler comme ça qui tourne autour de Natsu/Zeleph/Mavis et toute la clique.

Puisque j'ai parlé de gaminerie plus haut, pourquoi ne pas en parler ? Non ? Allez, soyez raisonnable. Quand je parle de gamineries, je parle surtout des répliques des personnages ( Notamment au début du manga. ) : " Hey, espèce de congelo sur place ! "; " Viens là le micro-ondes sur patte que je t'égorge ! "; " Quand tu veux l'iceberg exhibitionniste ! "; " Je t'attends l'allumette ! "... On a envie de se tirer une balle dans la tête à chaque réplique égale à celle d'un enfant de cinq ans. Les types sont des mages, ils contrôlent des magies assez puissante, etc... Ils ne devraient pas être conscient de leurs pouvoirs ? Il y a des civils dans Fairy Tail, il n'y a pas que des mages ! Et pourtant, les civils sont plus matures sans ces pouvoirs que des mages surpuissants ! Mention spéciale à Romeo, le fils de Macao qui est vraiment un gosse et qui est infiniment plus mature que les deux gueux cités plus haut.

En conclusion, Fairy Tail, bah c'est assez merdique. Certes, il y a toujours un " mais ". Il faut reconnaître que certaines subtilités sont la bienvenue dans le manga/animé mais elles se font engloutir par la tonne de niaiserie présente. Des personnages vides et creux qui n'ont pas gagné en maturité depuis le début du manga/animé. ( 50 tomes et 240 épisodes environ. ) Une intrigue digne du dernier " Plus belle la vie " qui est déjà enterrée six pieds sous terre à cause de la bouse infâme que représente ce manga/animé. En outre, un manga/animé qui vaut mieux oublier très vite. On ne dirait pas, mais je suis les scans régulièrement, histoire de me taper une bonne barre de rire devant mon écran. Comme quoi, il y a du positif. Si vous allez commencer ce manga/animé, prenez votre cerveau et posez le quelque part, là où Fairy Tail ne viendra pas vous faire chier. Si vous êtes con de base et que vous n'avez pas dépassé l'âge de raison, vous pouvez venir lire sans peine, je suis sûr que cela va vous plaire. Bon sur ce...

Je ne vais pas m'éterniser plus longtemps, j'ai mon cerveau pas loin.

EDIT : Les derniers scans sont dégueulasses. Si j'étais un sans-coeur, je mettrai " 1/10 " mais je n'en suis pas un, pour le moment.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 9436 fois
39 apprécient · 7 n'apprécient pas

La Veine a ajouté ce manga à 1 liste Fairy Tail

Autres actions de La Veine Fairy Tail