👉 On vous partage notre 1er bilan de la nouvelle version de SensCritique.
Continuez à suivre l'avancée du site sur journal de bord.

“Je suppose que cette blessure commune fait de nous des amis… des lobotamis.”

J'ai l'impression que ce titre est parfois victime d'une certaine incompréhension. On peut s'attacher à l'aspect aventure et regretter l'intrusion pas très subtile de pavés éducatifs dans son manga d'action, ou bien être intéressé par l'aspect culturel et ne pas apprécier les blagues scato qui détruisent tout décorum… Mais il me semble que c'est passer à côté du principal intérêt du manga. Pour moi, ces aspects, le côté aventure, éducatif, culinaire et que sais-je encore ne sont que des facettes d'une œuvre protéiforme qui cherche à être tous les genres, toutes les histoires à la fois.

Ça peut paraître ridicule, mais il me semble que l'auteur a trouvé un moyen d'y parvenir, et c'est l'humour. L'aventure donne une direction et une trame générale, mais c'est l'humour qui est le véritable ciment de ce manga, qui relie tous ces genres entre eux, et qui permet de passer d'un extrême à l'autre en un instant, parce que le décalage produit est justement comique. Quand l'auteur s'interrompt au milieu d'une course-poursuite pour régaler le lecteur d'un délicieux aparté sur une obscure variété de lichen, il le fait de façon délibérée, et c'est une bonne partie du charme du manga.

Mais attention, Golden Kamui ne se contente pas d'imiter différents codes pour s'en moquer, il est réellement les genres qu'il parodie. C'est vraiment un manga d'aventure dont on a hâte de connaître les rebondissements, on apprend vraiment des choses sur la culture Aïnou, et si le cœur vous en dit, vous pourrez probablement reproduire les boulettes d'écureuil hachées grâce aux indications d'Ashirpa… Après quelques tomes, le manga enchaîne les pastiches sans vergogne, reprenant des pans entiers de scénario à des classiques du cinéma, du Garde du corps à Psychose… mais ces éléments disparates trouvent toujours leur place dans la trame générale de l'histoire, qui continue son petit bonhomme de chemin sans se laisser égarer par ses nombreux détours.

Le fait que les héros soient capables de la plus grande badassitude comme du ridicule le plus consommé les rend finalement assez humains, et donc attachants. Même les personnages secondaires gagnent en consistance au fil du récit, et on se retrouve soudain ému par ceux qu'on avait d'abord pris pour des ennemis interchangeables, des ressorts comiques ou de bêtes psychopathes… Personnellement, j'ai été assez étonnée après une vingtaine de tomes de prendre conscience que l'auteur avait réussi à me rendre sympathique la moitié de la Septième division, pourtant un ramassis de tueurs sanguinaires. Et comme les alliances changent en permanence, difficile parfois de savoir qui on veut voir gagner, ce qui contribue à renouveler l'intérêt du lecteur.

Pour nuancer un peu cette critique dithyrambique, je dirais que l'humour ne fait pas toujours dans la dentelle, en particulier la pléthore de blagues pipi-caca qui marchent probablement mieux auprès d'un public japonais. Quelques sketchs récurrents sont franchement lourds, et je comprends que ça rebute certains lecteurs. Je recommanderais aussi aux amis des bêtes un peu sensibles de passer leur chemin, elles passent facilement à la casserole, et pas toujours de la façon la plus socialement acceptable…

Quoi qu'il en soit, je ne pourrais rien reprocher de plus à ce manga qu'une globale absence de bon goût… (mais est-ce même un défaut ?) À coté de ça, Golden Kamui est une œuvre épique, hilarante et complètement schizophrène, et de mon point de vue un des meilleurs seinen de sa génération.

anne-irene
9
Écrit par

Cet utilisateur l'a également mis dans ses coups de coeur et l'a ajouté à ses listes Les meilleurs mangas Seinen, Top Ki-oon & Latitudes, Curiosités et bizarreries du manga et Les meilleurs mangas édités par Ki-oon

il y a plus d’un an

2 j'aime

Golden Kamui
Marouane1804
8
Golden Kamui

Nul ne descend sur terre sans une mission divine

(Note : cette critique prend en compte actuellement les tomes 1 à 8; le manga étant bien entamé, il sert de "bilan" actuel à la lecture, et pour partager un avis sur l'oeuvre. Si par la suite, mon...

Lire la critique

il y a 4 ans

4 j'aime

Golden Kamui
anne-irene
9
Golden Kamui

“Je suppose que cette blessure commune fait de nous des amis… des lobotamis.”

J'ai l'impression que ce titre est parfois victime d'une certaine incompréhension. On peut s'attacher à l'aspect aventure et regretter l'intrusion pas très subtile de pavés éducatifs dans son manga...

Lire la critique

il y a plus d’un an

2 j'aime

Golden Kamui
Viquieme
8
Golden Kamui

Instructif et plaisant à lire !

Golden Kamui raconte l'histoire de Saichi Sugimoto, ancien soldat de l'armée Japonaise ayant participé à de nombreuses batailles contre l'armée Russe dans le nord du Japon (1904-1905) et connu aussi...

Lire la critique

il y a 1 an

2 j'aime

Golden Kamui
anne-irene
9
Golden Kamui

“Je suppose que cette blessure commune fait de nous des amis… des lobotamis.”

J'ai l'impression que ce titre est parfois victime d'une certaine incompréhension. On peut s'attacher à l'aspect aventure et regretter l'intrusion pas très subtile de pavés éducatifs dans son manga...

Lire la critique

il y a plus d’un an

2 j'aime

Idées noires : Intégrale
anne-irene
5

Critique de Idées noires : Intégrale par anne-irene

Autant le dire tout de suite, je ne suis pas une fan de Franquin. Quand j'étais petite, les aventures de Spirou et de Gaston m'intéressaient nettement moins que celles de Philémon, Tintin ou...

Lire la critique

il y a 4 ans

2 j'aime