L'avis de 666Raziel sur la série (4 tomes)

Avis sur Gotham Central, tome 1

Avatar 666Raziel
Critique publiée par le

S'il y a un genre qui n'a de cesse de chercher à se réinventer, c'est bien le comics de super-héros des deux écuries classiques que sont Marvel et DC.
Avec des personnages qui avoisinent un siècle de publications, la tâche est cependant loin d'être aisée.

Pour autant et à mille lieux des events épiques au pitch révolutionnaire (façon Knightfall ou No Man's Land), Gotham Central est venu apporter au Batunivers l'une des meilleures bouffées d'air frais de ces dernières décennies.

L'idée simple (mais efficace) est de traiter la sécurité de Gotham à travers ceux qui en ont fait leur vocation sans pour autant recourir à un alter-ego : les forces de police.
Ce faisant, les auteurs développent une toute nouvelle vision d'un quotidien que nous pensions pourtant connaitre.
Des interventions de Batman qui sont perçues comme un aveu d'échec aux conséquences médiatiques que peuvent avoir les exactions de certains super-villains ; ce qui pendant longtemps a été traité comme la normalité est ici présenté sous un jour nouveau, qui, malgré tout, s'avère être d'une logique déconcertante.
Sans jamais tomber dans les clichés trop évidents, chaque histoire nous offre un nouveau regard sur ce que signifie vraiment vivre à Gotham City. Notez également que toutes les histoires ne tournent pas systématiquement autour de la chauve-souris. Certaines abordent des problématiques humaines que l'on pourrait retrouver dans n'importe quelle autre série policière. Ce mélange des genres est justement ce qui permet au lecteur d'avoir de l'empathie pour les personnages principaux. Il parvient à placer de nouvelles têtes sur le même plan d'intérêt que des figures emblématiques tel que Gordon, Bullock ou Montoya. En outre, ces "tranches de vie" rendent l'environnement nettement plus vraisemblable. La folie ambiante de cet univers prend alors tout son sens car elle est présentée à travers des yeux "normaux" auxquels les lecteurs peuvent plus facilement s'identifier.

Côté reproche, pas grand-chose à dire. Les intrigues sont suffisamment universelles pour pouvoir être appréciées par tous type de public. Cependant, le contexte est quant à lui beaucoup plus imprégnés des events qui se déroulent avant ou pendant la série. Ainsi certaines histoires sont directement liées à des événements survenus dans No Man's Land. Tandis que certains épisodes du tome 4 se déroulent en parallèle de Infinite Crisis.
Même si cela ne gêne pas la bonne compréhension de l'histoire, le lecteur a quand même le sentiment que certaines références lui échappent.
Autre bémol, cette fois ci imputable à l'éditeur : le choix des couvertures françaises par Urban Comics qui, loin de faire honneur au travail des artistes, ont l’inconvénient de spoiler les lecteurs sur les antagonistes principaux de chaque tome.

Malgré tout, Gotham Central reste un monument du comics de super-héros et certainement l'une des 10 meilleures séries de DC Comics.
Dès lors que vous avez un faible pour les ambiances policières avec un zeste de Batman, vous pouvez vous la procurez sans la moindre hésitation. Son originalité lui garantie un très bon potentiel de relecture.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 108 fois
Aucun vote pour le moment

Autres actions de 666Raziel Gotham Central, tome 1