Dreamers of the Day

Avis sur Gunnm

Avatar TeddyJuJu
Critique publiée par le

---Concentre-toi, respire, ferme les yeux (pas trop sinon tu peux pas lire), essaye d'écouter...
Tu entends au loin le déchainement d'une foule, des chocs métalliques, le hurlement des moteurs, tu sens l'odeur des pneus chauffés et du sang séché, sûrement une course de MotorBall, divertissement pascalien d'une horde de désespérés. Ils viennent sûrement ici oublier leur vie insignifiante, vivre par procuration les sensations des champions qui courent sur l'asphalt....
Kuzutetsu, ville de merde, transpirant la folie humaine. Comment tu t'es retrouvé là ? 60% de ton corps te fait encore mal suite à ton accident dans une des Factories. Tu sais plus laquelle t'en as rien à foutre c'est du pareil au même de toute façon. Comme un putain d'esclave, tu vis et tu meurs dans la crasse pour nourrir la ville céleste, Zalem. Ce corps que t'as perdu, t'as du le remplacer par un équivalent mécanique, des "augmentations". Tu sens le métal, sa température, sa froideur, son éclat tu entends ton coeur artificiel battre, elles font partie de toi maintenant . Tu ne sais plus si tu es humain, mais tu es en vie. Enfin tu penses. Reconcentre-toi, respire...
Tu entends les cries d'une femme et les ricanements d'animaux, encore un viol putain, ils lui disent de fermer sa geule mais veulent l'entendre crier. Ca les fait rentrer en trans ces camés shootés aux endorphines. Tu te persuades de rien faire, c'est trop tard pour elle de toute façon et tu la connais pas, c'est son problème. Mais la vérité c'est que t'as un choix, il y a toujours un choix. La peur te paralyse, tu restes assis, tu te couvres les oreilles mais rien y fait, les cries te pénètrent jusqu'à la moelle, tu pensais être habitué putain. Finalement, tu entends les vibrations d'une lame, la fille ne crie plus et les cris ont changé de fréquence. Une voix supplie pour sa vie maintenant, quelle bande de larves. Tu te lèves pour assister à la scène, et tu vois cette femme lui enfoncer une lame dans la tête. Trois morceaux d'humains baignent dans un mélange de sang et d'acier, de chair et de métal. Et c'est là que tu la vis, un ange noir, une douceur meutrière. Un étrange désir nait en toi, ce cors parfait, ces courbes métalliques. Tu la redoutes et elle t'attire, son visage, c'est Gally, putain c'est vraiment elle.
Elle a fait son choix elle comparé à toi , cette rêveuse du jour. ---

La force de GUNNM vient de son atmosphère, de ses thématiques, de ses personnages, de son scénario (à part le cliché de la perte de mémoire vu et revu mais bon ça sert le propos) Sa violence crue nécéssaire au propos, on montre les choses comme elles sont, c'est tout.

Les faiblesses de GUNNM viennent d'un côté un peu kawai par moment paradoxalement, de quelques faiblesses d'écriture surtout la fin qui est baclée en 2 chapitres. (Je n'ai pas lu Last Order mais je m'y dirige de ce pas, askip c'est la suite méritée.)
Ce qui m'irrite un peu c'est le changement d'échelle vers la fin, la manga est puissant lorsque l'histoire est à l'échelle de ses personnages, il faiblit lorsqu'il essaye d'écrire l'Histoire...

Oeuvre majeure pour tous les fans de SF
Bisou

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 171 fois
1 apprécie

Autres actions de TeddyJuJu Gunnm