Avis sur

Gunnm par Faustt

Avatar Faustt
Critique publiée par le

Gunnm est le tout premier manga que j'ai lu et je suis bien tombé : il est pour moi parfait en tout point.

Commençons donc par le graphisme.
Il est très réussi mais on ne peut pas le qualifier de "sublime" pour la simple raison que le mangaka dessine des choses laides : une décharge à ciel ouvert, des cyborgs et autres créatures monstrueuses. Le dessin rend vraiment bien l'impression de saleté, de froid et d'extrême violence qui à cours dans cet univers si particulier qu'est le "cyberpunk".

Les scènes de combat quand à elles sont totalement réussies : on ressent la puissance, la vitesse et la technique (plus ou moins évoluée) des combattants. Et tout ça sans l'effet "fouillis" que l'on retrouve dans nombre de manga actuels. Attention quand même à la violence des combats qui se terminent rarement sans que l'un des protagonistes n'ait la cervelle éclatée. Néanmoins comme je l'ai dit auparavant, cette violence n'est pas gratuite, elle reflète bien ce lieu qu'est la décharge où la durée de vie n'est pas bien élevée.

Enfin, le point fort du design est Gally l'héroïne. Non qu'elle soit particulièrement belle (quoique) mais surtout son design évolue en fonction de son âge.
En effet, plusieurs années séparent les différents tomes. Si au début, Gally est une enfant, elle devient adolescente pendant l'époque du "motorball" et une jeune adulte lorsqu'elle devient "tuned".
Gally changera donc à la fois de corps (j'en ai dénombré 6 sur toute l'histoire) mais le trait de son visage évoluera aussi tout doucement, tout comme sa personnalité qui s'étoffera petit à petit.

Passons maintenant au scénario. Celui ci est rempli de questions, qui trouveront des réponses, parfois incomplètes, au cours des 9 tomes : qui est Gally, qui est Nova, qu'est ce que Zalem etc...tout cela donne une ambiance mystérieuse très agréable.
Le thème principal de la série est l'évolution mentale de Gally. La souffrance, la liberté, l'amour, la recherche de soi ; Gally, qui ignore tout de son passé, va découvrir toutes ces choses de la vie au fil de palpitants combats.

Pour finir, il y a une chose que vous ne trouverez pas dans ce manga : le manichéisme.
Le manichéisme parce que les différents adversaires de Gally auront tous leurs raisons d'être ce qu'ils sont. Même le pire des monstres a vécu un traumatisme qui explique son état. Gally arrivera quelquefois à comprendre leurs raison d'agir ainsi, mais pas toujours. "Force et faiblesse, bien et mal, mon coeur n'est pas assez grand pour accepter tout cela de la même façon" déclara t'elle au cours d'un combat contre un adversaire qu'elle aura elle même transformée involontairement en meurtrier.
C'est aussi un point fort de ce manga : la sensation que la moindre petite action peut avoir à l'avenir des conséquences énormes. Gally n'oubliera jamais un adversaire, même longtemps après l'avoir affrontée, car il lui aura forcément apporté quelque chose, une expérience, une émotion.

Je pourrai encore parler de Gunnm pendant des heures, mais en conclusion, ce manga mérite son statut de culte.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 4360 fois
22 apprécient

Faustt a ajouté ce manga à 2 listes Gunnm

Autres actions de Faustt Gunnm