Couverture Jimmy Corrigan, the Smartest Kid on Earth

Jimmy Corrigan, the Smartest Kid on Earth

(2000)
12345678910
Quand ?
8.0
  1. 4
  2. 8
  3. 11
  4. 26
  5. 26
  6. 42
  7. 97
  8. 178
  9. 201
  10. 198
  • 791
  • 122
  • 813
  • 30

A la veille de Thanksgiving, le père de Jimmy Corrigan l'invite à lui rendre visite.

Match des critiques
les meilleurs avis
Jimmy Corrigan, the Smartest Kid on Earth
VS
Le désespoir ordinaire

Une œuvre frappante à plusieurs points de vue: il y a d'abord l'objet en lui-même, déroutant. Un format dont on n'a pas forcément l'habitude, et surtout cette couverture qui se déploie et dévoile un premier aperçu du travail graphique de Chris Ware, entre génie et trouble obsessionnel compulsif, tant l'artiste fait montre d'une précision éclatante. Puis il y a ce "manifeste": Chris Ware explique ce parti-pris vis à vis du mouvement. Le mouvement est créé par la successions d'images fixes,...

15 1
Critique de Jimmy Corrigan, the Smartest Kid on... par DukE

J'ai franchement dû passé à côté de cette oeuvre. Sans doute la reliure foutue et les pages qui s'égrenaient entre mes mains n'ont-elles rien arrangé. Oui, j'avoue, c'est très circonstanciel et hyper-subjectif, mais pas plus que ce bouquin. Le génie de Chris Ware ne m'a pas plus ébranlé que cela. Si je reconnais la recherche intéressante dans la forme, le fond m'a ennuyé. Autant dire que cette collection d'états d'âmes m'est littéralement tombée des mains. Les pages de gardes étaient très... Lire la critique de Jimmy Corrigan, the Smartest Kid on Earth

9

PostsJimmy Corrigan, the Smartest Kid on Earth

Vous avez une anecdote, une vidéo/photo ou une simple question sur cette BD ?

Critiques : avis d'internautes (19)

Jimmy Corrigan, the Smartest Kid on Earth
  • Tri :
  • recommandées
  • positives
  • négatives
  • plus récentes
Critique de Jimmy Corrigan, the Smartest Kid on... par Hobbes

Où Larcenet se cassera les dents avec son Combat Ordinaire, Chris Ware parvient à sublimer la solitude, le désappointement, l'absence de repères en la seule et unique personne de Jimmy Corrigan, héros rêveur, fragile, socialement inadapté parti à la recherche de son père, incapable de vivre sans sa mère, et, accessoirement, de trouver quelqu'un qui veuille de lui. Si d'aucuns déploreront une... Lire la critique de Jimmy Corrigan, the Smartest Kid on Earth

44 7
Avatar Hobbes
9
Hobbes ·
Critique de Jimmy Corrigan, the Smartest Kid on... par Philounours

Connu en France grâce à Jimmy Corrigan, the smartest kid on earth, qui a reçu en 2003 le prix du meilleur album, Chris Ware n'en fini pas de récolter les récompenses (même dans son pays...). Jimmy Corrigan intrigue, déjà par sa forme. Anormalement épais pour une BD (380 pages) ses dimensions sont à peu près celles d'un pavé. Pavé rappelant assez ironiquement à Chris Ware, la taille de la boîte... Lire la critique de Jimmy Corrigan, the Smartest Kid on Earth

4
Avatar Philounours
10
Philounours ·
Découverte
Virtuose

Je n'aurais jamais pensé mettre 45€ dans une BD. Et encore moins pensé que je ne le regretterais pas. Chaque page est une merveille de graphisme et on a du mal à croire que l'auteur a démarré cette histoire en improvisant un personnage semi-autobiographique. La beauté de la chose se cache entre les cases. Lorsque c'est lent, c'est parce que c'est beau comme ça. On oscille entre rêve et... Lire la critique de Jimmy Corrigan, the Smartest Kid on Earth

14
Avatar Navo
10
Navo ·
Rhétorique de la Médiocrité

Contre toute attente, le livre s'ouvre sur une séquence verticale qui nous oblige d'emblée dans un effort contraint. Reliure en haut, la lecture est d'abord incommode avant de se rétablir par une pirouette silencieuse. Nous sommes entrés. Auparavant la couverture, conçue comme un "packaging" commercial redondant et suranné, invite à quelques interprétations, puisqu'il n'y a à vrai dire pas... Lire la critique de Jimmy Corrigan, the Smartest Kid on Earth

4
Avatar Gauche-à-Droite
9
Gauche-à-Droite ·
O Brother, Ware Art Thou ?

J’avais déjà essayé ce machin là il y a un an, j’avais laissé tomber au bout de cinquante pages sans trop comprendre l’engouement qu’il pouvait susciter, mais je suis un garçon persévérant, j’aime bien chercher des réponses qui n’existent pas. Hier, on m’a prêté l’ouvrage, je suis allé voir l’exposition Edward Hopper, et, allez savoir pourquoi, en revenant, je me suis dit que Jimmy Corrigan... Lire l'avis à propos de Jimmy Corrigan, the Smartest Kid on Earth

30 6
Avatar Torpenn
5
Torpenn ·
Toutes les critiques du comics Jimmy Corrigan, the Smartest Kid on Earth (19)
Vous pourriez également aimer...