Fun !

Avis sur Joker Anthologie

Avatar Lisa_Murky
Critique publiée par le

Yes, trop bien. Ça rattrape la Batman Anthologie qui m'avait beaucoup déçu (alors que je kiffe Batman). Finalement dans Joker Anthologie, on voit autant Batman que le Joker vu que ce sont essentiellement des épisodes de Batman. Donc c'est cool, ça fait autant une sympathique anthologie sur Batman, tout en ayant des bons textes explicatifs sur l'historique du Joker.

Voici mes big-ups comme je les fais à chaque anthologie DC :

  • Batman #1 : "Batman contre le Joker"
    C'est une bonne introduction au personnage du Joker dans ses débuts. Au départ, il s'agissait d'un tueur en série qui tuait surtout pour l'argent tout en faisant une petite mise en scène à chaque meurtre, avec son "poison hilarant". Il fait d'abord une annonce à la radio en précisant qui il va tuer et quand. Il finit toujours son annonce par "le Joker a parlé". Voilà le Joker d'origine.
    Pour un comic old school, l'ambiance est bien noir. Mais elle garde son style propre à l'identité old school. On a un beau Joker qui ressemble à celui qu'on connait tous. Finalement, il n'a jamais vraiment changé et il est resté intemporel (contrairement à Batman qui a changé mille fois de costume). Le poison du Joker est intemporel aussi : il tue en laissant un sourire sur la figure de la victime. Les dessins des meurtres sont simples mais effrayants. Pas besoin d'en faire des couches de gore. (Pas comme dans Batman : The Man Who Laughs, également présent dans l'anthologie. Graphismes moches, propres aux comics modernes.) Là, les graphismes sont forts en eux même.

  • Detective Comics #168 : "L'homme au masque rouge".
    J'aime beaucoup la blancheur des couleurs qui offre des planches très aérées. L'histoire ce centre sur une enquête, ce qui est propre à Batman. Car Batman est essentiellement un détective avant d'être un super-héros. On touche furtivement aux origines du Joker avec l'histoire de Red Hood. C'est une histoire un peu sensible car elle change régulièrement de version, le passé du Joker étant incertain.

  • Detective Comics #475 : "Le poison qui rit".
    Le Joker empoisonne tous les poissons de Gotham pour qu'ils aient la même tête que lui. Il réclame maintenant. Il réclame donc sa part sur la moindre vente de poisson à Gotham et compte tuer tous ceux qui contesteront. Il reprend les annonces à la télé avec son "le Joker a parlé" pour affirmer son identité. Les dessins sont trop bien. On a une anatomie des personnages plus soignée qui se détache du style cartoon kitch des précédents comics. Le tout en conservant néanmoins les aplats de couleurs ce qui est super, ça reste simple.

  • Batman #321 : "Odieux anniversaire, Joker".
    Je l'ai apprécié pour les mêmes raisons que le précédents. On retrouve un scénario classique de Joker vs Batman. Le Joker capture les amis de Batman et il crée une mise en scène pour son anniversaire avec des explosions et tout. Typique Joker.

  • Detective Comics #750 : "Mort de rire".
    Batman enquête dans les bas-fonds de la ville, à la recherche du Joker. Celui ci a enlevé Catwoman et ça fait plaiz' de la voir.
    Le trait est très fun. Ça ressemble à du Frank Miller. Des couleurs vives et une ambiance punk bien fun. On a un Batman très violent, plus coléreux que d'habitude. Il est plus teigneux là, et il sourit quand il tabasse les méchants. Cela change du Batman très frigide qu'on connait. Robin porte bien le rôle du novice enfantin.

  • Detective Comics #617 : "Choc des symboles"
    Celui là est mon préféré. Lors d'un dur affrontement contre le Joker, Batman doit se surpasser pour assumer son rôle symbolique de chauve-souris de la ville. L'assemblage des couleurs vives fait penser aux style de Alan Moore. Le graphisme est très fort, détaillé et noir. L'histoire est courte mais puissante. J'ai kiffé.

  • The Batman Adventure Annual #1 :
    Mon deuxième préféré je dirais. Cet épisode reprend le charac-design de "Batman : La série Animée". On a donc une ambiance et un visuel bien cartoon, comme dans un dessin-animé. Cela colle bien aux bouffonneries du Joker. L'histoire est très simple aussi (ce que j'aime bien) : le Joker tombe d'un dirigeable de la police (sans donc il était en train d'y commettre un crime, on n'en saura pas plus). Il déambule ensuite dans les rues et rentre chez lui. C'est un instant dans la vie du Joker. On voit alors comment ce personnage si singulier se comporte quand il n'est pas en train de préparer un coup et que Batman n'est pas là. Bien sûr, il est toujours aussi taré et il fait des conneries par-ci par-là. Mais ça reste une balade sympatosh et calme. Sans mise en scène extravagante.

Et voilà pour la Joker Anthologie. Bien sûr, les autres comics présents dedans sont moches, dès lors qu'ils dépassent les années 2000. Graphismes comme couleurs. C'est ce qui est dommage dans ces supers anthologies DC éditées par Urban Comics. Le moment où on aborde les comcis contemporains, c'est toujours décevant. Mais on a quand même de supers textes explicatifs et des épisodes supers qu'on aurai jamais retrouvé autrement. Voilà, merci

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 464 fois
Aucun vote pour le moment

Autres actions de Lisa_Murky Joker Anthologie