Discorde d'identité

Avis sur Justice League : Crise d'Identité

Avatar NeraDrakos
Critique publiée par le

Pour résumer le regard que je porte sur cette BD, je dirai en premier lieu qu'il s'agit d'une des meilleures que j'ai lues, bien que je ne sois pas une grande lectrice de comics.
Tout d'abord le traitement des personnages est assez fort, marquant, peut-être suis-je trop sentimentale mais si une BD réussit à me toucher c'est qu'elle est de qualité selon moi. Voir ces personnages héroïques se retrouvant dans un tel récit valorise et accentue leur part d'humanité, en les voyant submergé-e-s par diverses émotions, la plupart très fortes (la peur, la colère, la peine, la culpabilité...) en plus des situations tragiques et dangereuses qu'iels doivent affronter. Il ne s'agit plus de montrer des héro-ïne-s affrontant des vilains dans des scènes d'action extraordinaires, mais des personnes éprouvant une crainte omniprésente: celle de perdre les êtres qui leur sont chers. C'est en cela avant tout que je trouve l'histoire profondément touchante, mais pas que, les rebondissements eux aussi ont un rôle majeur puisqu'ils rendent le rythme très entraînant. Cette recherche constante qui va conduire ces supers vers le faux, et même parfois vers des erreurs, attise la curiosité des lecteurices, ce qui va nous pousser à émettre des théories, et à garder une certaine attention. Au bout de quelques pages, difficile de changer d'activité.
Pour ce qui est des illustrations et traits ils ne constituent pas pour moi un grand intérêt. Les formes et couleurs restent très correctes mais ne m'ont pas ébloui pour autant.

S'il fallait désigner un point négatif, je pense que c'est la fin. En effet l'enquête prend fin dans des circonstances qui sont assez bouleversantes, cependant je trouve que la représentation de cet antagoniste dissimulé depuis le début change trop vite de statut. L'on passe d'un personnage calculateur, menteur, trompeur, égoïste ayant agit avec raison à un personnage "fou" en seulement quelques cases. Quelle déception. Essentialiser des actes pareils à de la folie c'est un petit peu faire passer les personnes "folles" comme étant capables de faire de telles choses, alors qu'une personne ne souffrant pas de démence, ou autre trouble psychologique/psychique (une personne valide en somme) est tout aussi capable de faire des choses ignobles. Cette représentation que je trouve abusive, peut paraître oppressive, et relever du psyvalidisme et/ou de la psychophobie.

A part la conclusion assez décevante cela n'a pas atténué toutes les émotions provoquées. D'ailleurs, avant d'être déçue c'est un sacré "coup de poing" je dirai que l'on se prend en pleine figure tellement c'était inattendu. La discorde est omniprésente, les doutes également, de quoi divertir pendant quelques heures (selon votre vitesse de lecture).

Je vous la recommande.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 81 fois
2 apprécient

NeraDrakos a ajouté ce comics à 2 listes Justice League : Crise d'Identité

Autres actions de NeraDrakos Justice League : Crise d'Identité