Couverture Kiki de Montparnasse

Critiques de Kiki de Montparnasse

BD franco-belge de et (2007)

Celle qui quitta sa tenue pour monter au Parnasse

Catel fait du Catel, c'est toujours aussi bien et on en redemande. Ses héroïnes conservent leurs mêmes visages, leurs mêmes libertés et leurs mêmes amours décomplexées, et moi qui m'ennuie vite trouve toujours un peu moins de charme à une recette connue. Voilà pour la partie boudée ; pour la partie plaisir, j'aime les Kiki et leurs grands sourires, j'aime Paris sous la pluie et les... Lire la critique de Kiki de Montparnasse

6 2
Avatar Luise Di Lida
7
Luise Di Lida ·

Critique de Kiki de Montparnasse par

Pour quelqu'un ne connaissant pas, ou peu le personnage, la bd n'en est que plus agréable à lire. Bien que sortie depuis un petit moment, elle ne me donnait pas envie : dessin un peu plat en noir et blanc, bd pavé de près de 400 pages, biographie en plus (et potentiellement très classique donc) ... On me l'a conseillé, et là encore, je m'en foutais un peu. Puis, on m'a conseillé l'étoile de... Lire l'avis à propos de Kiki de Montparnasse

6 4
8
·

Critique de Kiki de Montparnasse par Vespertine

Kiki de Montparnasse, née Alice Prin. J'ai pris cette BD en ne connaissant rien d'elle. J'avais bien en tête cette silhouette au dos nu et aux jolies courbes, cette femme coiffée d'un turban qui apparaît sur la mythique photographie de Man Ray, le « Violon d'Ingres ». Un physique connu de tous mais dont on ne sait rien. Grâce à cette mise en image de sa vie, c'était l'opportunité de... Lire la critique de Kiki de Montparnasse

2
Avatar Vespertine
5
Vespertine ·

Critique de Kiki de Montparnasse par Marcel Kunwu

Chronique de la figure subversive de Kiki de Montparnasse. Sans que le trait ni l'histoire, tout à l'illustration biographique, ne témoigne d'un vrai talent de bédéaste, cette vie reste suffisamment passionnante pour que cette B.D. se dévore. Lire l'avis à propos de Kiki de Montparnasse

2
Avatar Marcel Kunwu
6
Marcel Kunwu ·

Critique de Kiki de Montparnasse par Ghettoyaco

Kiki, c'est un peu l'icône féminine et française du Paris d'antan. Oui, elle a côtoyé du beau monde la bougresse, Picasso et Hemingway pour ne citer qu'eux. Anecdote amusante, la moitié de ceux là lui sont passé dessus. Mais là intervient un problème. C'est super intéressant de la voir évoluer au milieu de la jet-set de l'art de l'époque, mais finalement, on s'en balance un peu d'elle.... Lire l'avis à propos de Kiki de Montparnasse

7 1
Avatar Ghettoyaco
6
Ghettoyaco ·

Critique de Kiki de Montparnasse par babouchka

Kiki de Montparnasse, c'est ce genre de femme qu'on ne connaît pas forcément, dont on a vu les photos, mais sans aller chercher plus loin, qui a quasiment disparu de la mémoire même de son quartier. Plonger dans cette bande dessinée, c'est découvrir qui était celle qu'on traitait plus facilement de catin que de dame, d'où elle venait et comment elle a sombrer dans ce qu'elle appelait la vie.... Lire l'avis à propos de Kiki de Montparnasse

2
Avatar babouchka
8
babouchka ·

Une existence intense et peu banale

Nous connaissons tous cette célèbre photo, le violon d’Ingre, représentant une femme nue aux formes généreuses, les ouïes d’un violon dessinées sur le dos en surimpression. Ce modèle s’appelait Alice Prin avant de devenir Kiki, reine de Montparnasse, dans le Paris bohème et frivole des années 20. Une icône de l’époque et une femme qui a mené, de son enfance jusqu’à sa mort, une existence intense... Lire la critique de Kiki de Montparnasse

Avatar sulli
7
sulli ·

Pose.

Biographie d'une femme célèbre à son époque, quasi-inconnue de nos jours. Pour moi comme pour beaucoup d'autre, c'était "la femme-violon de Man Ray". Ayant vécu une vie bien plus dense et longue qu'une simple séance de prise de vue, Kiki nous introduit dans le Montparnasse de la première moitié du XXe siècle, qui n'était pas encore "muséifié". Les auteurs ont rendu ce personnage attachant en... Lire la critique de Kiki de Montparnasse

1
Avatar Minostel
7
Minostel ·

Critique de Kiki de Montparnasse par MarieDmarais

Kiki qui ? Non pas Kiki, le kiki de tous les kiki mais Kiki de Montparnasse, la reine des soirées branchées parisiennes des années 20. Nan parce qu'on vous a fait croire que Vadim fut le premier à dénuder une actrice sur grand écran dans son "Et Dieu créa la femme" jusqu'à ce que je ne visionnie "L'étoile des mers" de Man Ray qui y dénuda lui aussi sa compagne, la fameuse Kiki, filmée à travers... Lire l'avis à propos de Kiki de Montparnasse

1 1
Avatar MarieDmarais
7
MarieDmarais ·