Un court titre révolutionnaire de Morrison

Avis sur Kill Your Boyfriend

Avatar Cabot3
Critique publiée par le

Grant Morrison ici dépeint une jeunesse (adolescence) désabusée et révoltée par rapport à l'ordre établi et la bienséance de l'époque (sous Tatcher), et Morrison (comme parfois) en profite pour nous interpeller nous rebeller et enfin vivre. Au passage il critique cette bienséance qui permet aux chantres de celle-ci de profiter de la culpabilisation faite par l'ordre établi.
Cette œuvre à l'inverse des invisibles par exemple n'est pas si ambitieuse que cela et nous montre ainsi différents anarchistes ou (pseudo) anarchistes, Morrison ne nous disant pas ici ce que l'on doit faire mais nous montre plutôt une jeunesse désabusée, désoeuvrée celle-ci cherchant un objectif mais ne le trouvant finalement pas.

Ce récit est donc un récit qui nous incite à nous rebeller, pour que l'on fasse enfin ce que l'on veut de sa vie, au passage Morrison nous délivre un récit cynique et critique sur la société anglaise et sa bienséance omniprésente. Le dessin de Philip Bond est quelconque mais n'est pas du tout désagréable.

A noter que l'édition française de Panini Comics est accompagnée d'une postface de Grant Morrison très appréciable.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 76 fois
Aucun vote pour le moment

Autres actions de Cabot3 Kill Your Boyfriend