"Il paraît qu'à la retraite les gardiens peuvent emmener un tableau !"

Avis sur L'Île Louvre

Avatar ϻεωɳɑrυ
Critique publiée par le

Comme toujours, je suis totalement conquise par le style de Florent Chavouet, par ses planches qu'on pourrait observer pendant des heures, à l'image de la grandiose double-page présentant l'entrée du grand musée. Page qu'on ne sait d'ailleurs pas par quel côté commencer, mais quel plaisir et que de rires en lisant ces petites lignes !

Chose assez amusante, Chavouet imagine pour ce premier ouvrage de commande le Louvre comme une île dans Paris, où les touristes sont déversés sur les quais par des bateaux. Serait-ce une façon d'illustrer que visiter le Louvre, c'est visiter un petit monde à part ? Un nouveau pays isolé du monde et chargé de siècles d'Histoire ? Probablement, et c'est d'une façon bien différente que Florent Chavouet nous présente ce lieu mythique.

Le talentueux dessinateur a obtenu un accès illimité au musée, aux grandes salles tout comme à l'envers du décor. Pour qui connaît le musée, ou n'a jamais eu la chance d'y poser un pied (on ne se moque pas des incultes qui rêvent d'y aller svp), c'est passionnant. Une reproduction des grandes salles, agrémentée de quelques commentaires sur les tableaux aurait donné une lecture académique et pas forcément passionnante. Alors que Chavouet choisit de faire ce qu'il fait le mieux. Se poser, observer, dessiner, retranscrire.

Cela donne à l'ouvrage un goût de "vrai" qu'on ne peut qu'appuyer, car chaque situation semble déjà avoir été vécue. Les commentaires des couples devant les tableaux, l'éternelle recherche des quatre grands classiques (Mona Lisa, La Vénus de Milo, La Victoire de Samothrace et... les toilettes !), les disputes des visiteurs perdus dans les dédales du musée, les personnes se prenant en photo devant tous les grands chef d'oeuvre de la peinture, etc.

Je crois que ce que j'ai le plus apprécié, ce sont les parties sur l'envers du décor d'une immense machine comme le Louvre. L'aspect technique du "service de l'immigration" du musée, mais surtout, la discussion avec Gilles, agent de surveillance, affecté aux Caryatides. Difficile de situer jusqu'où va le véridique, mais les anecdotes données sont passionnantes (l'explication de la présence d'un pupitre dans chaque salle), drôles (les justifications des personnes prises en train de toucher une oeuvre) voire carrément incroyables (des gens mimant des f*ll*tions -pardon les enfants- devant des grands monuments d'art !!!) !

En bref, que ce soit au Japon ou dans notre bonne vieille capitale, lire un ouvrage de Florent Chavouet produit toujours le même effet sur mon petit organisme : il me remonte à fond le moral, me fait rire, me fait rêver, me donne envie de sortir mon carnet à dessin et de crayonner, et surtout, me donne envie de sortir de ma zone de confort et de voyager, découvrir le monde, arpenter les musées. Merci Florent Chavouet !

EDIT : le livre devient encore plus drôle après avoir réellement visité le Louvre !

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 319 fois
1 apprécie

ϻεωɳɑrυ a ajouté cette bd à 1 liste L'Île Louvre

  • Bd
    Cover 2016 annoté

    2016 annoté

    Cette année pour rendre la liste plus intéressante, je l'annote (et je m'y tiens presque !).

Autres actions de ϻεωɳɑrυ L'Île Louvre