Le début de la fin

Avis sur La Chasse des Skinwalkers - The Sixth Gun, tome 6

Avatar Romain Bouvet
Critique publiée par le

Le précédent tome sonnait, un peu, comme un tome de transition, avec nos héros éparpillés et surtout l’arrivée d’un nouveau personnage, d’un nouvel adversaire en la personne de Griselda, la sorcière grise, mère du général Hume. Une mère qui pourrait faire passer son cher et tendre fils pour un enfant de cœur !
Avec ce sixième tome, nous entamons la dernière ligne droite et pour le coup Urban Comics nous propose deux tomes en un, avec un peu plus de 300 pages ! (Signe aussi que le titre ne doit pas super bien fonctionner et Urban essayant d’écouler le matériel restant assez vite, dommage ce titre étant génialissime !)

Après avoir passé un temps indéterminé dans l’au-delà glacé du Wendigo, Drake Sinclair et Becky Montcrief retrouvent enfin leur ami Gord Cantrell pour poursuivre leur mission : se libérer de la malédiction des revolvers en empêchant la veuve Hume de réunir les six artefacts. Accompagnés du sournois Kirby Hale et de la momie Asher Cobb, tous ignorent qu’un nouveau joueur à rejoint la partie : Griselda la sorcière grise et son fidèle disciple Jesup Sutter, le plus grand rival de Drake Sinclair.
(Contient les épisodes #30 à 41)

Toute notre petite bande est enfin réunie ! Drake et Becky ont triomphé du Wendigo, se débarrassant au passage de l’Ordre de l’Epée d’Abraham, Gord a, enfin tiré un trait sur son passé, se libérant d’un terrible poids, et le groupe s’est agrandit avec l’arrivée de Kirby, semant toujours le trouble dans l’esprit et le cœur de Becky, et d’Asher Cobb, la momie allant, pour le moment, dans la même direction que Drake. Et si ce sixième tome reprend deux volumes américains, l’intrigue elle reste sensiblement la même tout au long de ces trois cents pages, la destruction des six !

La première partie du tome, l’équivalent du volume six en fait, se concentre néanmoins sur Becky. La jeune femme a trop forcé avec le pouvoir de son pistolet afin de sauver Drake, et elle se retrouve aujourd’hui dans un sale état, coincée entre deux mondes. Le notre, et celui des esprits, celui où l’embarque son arme quand elle a ses visions. Heureusement, c’est à ce moment que notre petite bande arrive à un énorme rassemblement indien, tous convoqués par la Voix du Tonnerre, et réunis malgré leurs divergences. On y retrouve même Henri Fournier ! C’est à eux de sauver Becky, Drake, mal en point, en étant incapable.

Commence alors pour Becky une terrible épreuve ! Dans le monde des esprits, elle va devoir retrouver son animal totem, son guide, afin de se retrouver elle-même, assister à de terribles visions, toutes plus différentes et surprenantes les unes que les autres, afin de réussir à revenir dans notre réalité. Cependant, même dans le monde des esprits, Griselda peut se montrer dangereuse, et Becky va être inlassablement poursuivie par les Skinwalkers afin de la garder prisonnière du monde des esprits…

Dans la seconde partie, les choses s’accélèrent, et c’est surtout Griselda qui prend la main, se débarrassant des poids qu’elle traîne, elle lance un assaut terrible sur notre petit groupe, rejoint par deux Indiens, Nahuel, pisteur et protecteur, et Nidawi, porteuse de l’esprit de Screaming Crow ! Très rapidement, nos héros sont acculés, trahis, tués, dépossédés et se retrouvent face à un ennemi qu’ils ne pensaient pas voir.

Cullen Bunn accélère les choses, le format de ce sixième tome y aidant aussi pour beaucoup. Dans leur quête de détruire les six, nos héros sont rattrapés, voir dépassés par leurs ennemis, désireux de les en déposséder. Le chemin qui mène au grand final promet d’être sanglant, tragique et d’une grande tristesse pour ses personnages, nos personnages, que nous avons appris à apprécier. Le rythme ne fait que monter de façon crescendo, nous happant toujours un peu plus pages après pages, jusqu’à son paroxysme lors des dernières pages et ce cruel, ce rageant « à suivre dans le prochain tome » !! Aaargh !!
Ce volume se terminant avec un épisode spécial, nous relatant la jeunesse de la terrible Griselda.

Bref, ce volumineux sixième tome ne déroge pas à la règle et nous propose, une fois de plus, des histoires de grandes qualités. The Sixth Gun est une formidable série mêlant le western au fantastique, offrant à des personnages lambda des pouvoirs incroyables grâce aux six. Une intrigue qui se veut originale, passionnante et qui nous emporte de la première à la dernière page de chaque tome.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 147 fois
3 apprécient

Autres actions de Romain Bouvet La Chasse des Skinwalkers - The Sixth Gun, tome 6