Avis sur

La Chute - Templiers, tome 1 par Cosmoclems

Avatar Cosmoclems
Critique publiée par le

Lancé dans mes acquisitions de BD mensuelles, je visualise au détour d'une lecture de résumé en diagonale le nom Jordan Mechner.
Et là souvenirs, pour moi rien à voir avec la BD, Jordan Mechner m'étant connu comme le créateur du jeu vidéo Prince of Persia, l'une de mes premières expériences de JV "trial and error". Le jeu posait un univers jusqu'ici peu représenté dans le JV, une ambiance très travaillé, des graphismes et une animation alors éblouissante. Le monsieur allait dès lors garder une petite place dans mes souvenirs de gamer.

Mais alors pourquoi diable son nom était-il dans un résumé de BD…tout simplement parce que le monsieur est aussi scénariste et réalisateur. De plus la BD en question, un comics en deux volumes, proposait de s'attaquer à un sujet que j'avais bien étudié en fac d'Histoire: les Templiers, leur chasse, leur procès, leur déchéance.
La préface instructive de Mechner explique pourquoi ce choix, et donc sa vision de l'Histoire. Ici pas d'ambition de "Danbrownisation" du sujet, pas de mystico-ésotérisme, ni de mythification de leur Histoire. La volonté de l'auteur étant de restituer par les petites gens, les templiers de bases, les frères les plus humbles et pas toujours les plus pratiquants, ceux dont on a jamais raconté la vie à l'ombre des Grands Maîtres, le déroulement de cette chute aussi spectaculaire qu'éminemment politique et brutale.

A la FAC, en résumant, vous apprenez que Philippe le Bel a finalement acté ce que tous les autres monarques européens auraient aimé faire, à savoir démanteler un Ordre de moines guerriers, propriétaire terrien dans toute l'Europe, bénéficiaire de nombreuses charges et dont les Grands Maîtres dans chaque pays ne répondaient qu'au seul Pape. Comment un roi pouvait-il alors supporter sur sa propre terre, dans sa propre juridiction, pareil potentiel concurrent, c'était une entorse embarrassante à leur souveraineté.
Mechner nous propose un autre point de vue de l'Histoire (une interprétation dira-t-on) au travers d'un petit groupe de Templiers, pas vraiment représentatifs de l'image d'Épinal du moine mystico-guerrier qui ne vit que pour la seule gloire de son Église et l'adoration de Dieu, mais des êtres assurément humains, joviaux, bagarreurs, buveurs, et pour certains amateurs de femmes, voir voleurs et joueurs, mais surtout unis dans une fraternité absolu (bien que parfois s'exprimant différemment) face à l'incompréhension de leur monde qui s'écroule et l'injustice évidente qui plongea leur vie dans le chaos.
Martin et ses quelques frères rescapés de la rafle vont vivoter dans un Paris tumultueux et sillonné par les gardes du Roi à leur recherche, leur baroud d'honneur sera de faire un dernier acte pour leur Ordre et leur Frères emprisonnés, torturés, ou morts, récupérer le fameux trésor des Templiers que le roi et son Garde des Sceaux convoitaient à la base.

L'histoire de ce comics en deux volumes et très rapidement immersive, et d'une fluidité rare, jamais confuse ni complexe, elle regorge pourtant de petit détails lui conférant une profondeur frappante, et l'on suit avec intérêt cette aventure humaine palpitante qui se veut selon les mots de l'auteur "dans l'esprit de Dumas". Au-delà, les dessins et couleurs de Le Uyen Pham et Alex Puvilland confèrent une belle authenticité au Paris du XIIIe, avec force détails de lieux familiers (par rapport à la façon dont on se les représente généralement), mais surtout de petites échoppes, de places de marché, de tavernes, et tous ces lieux de vie qui rendent un environnement palpable. C'est ce dessin composé de multiples petits traits (bonjour monsieur Boulet!) qui fait jaillir ces personnages de cette aventure, nous les rends attachants et instille vivacité et énergie à la mise en page de cette histoire passionnante.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 220 fois
Aucun vote pour le moment

Autres actions de Cosmoclems La Chute - Templiers, tome 1