Avis sur

La Cité Saturne par Goshima

Avatar Goshima
Critique publiée par le

La cité Saturne est un manga de Science Fiction/Tranche de vie compilé en 7 tomes, qui prend place dans un futur où la Terre suite à la pollution et l'activité humaine n'est plus habitable, les hommes se sont donc réfugiés dans une colonie, qui prend forme d'un anneau qui ceinture la planète Terre. Cet anneau est divisé en trois étages. Les habitants du niveau inférieur font parti des classes les plus basses, et ceux du niveau supérieur des classes plus hautes.

On suivra Mitsu, un jeune garçon de 16 ans de l’étage inférieur, qui se dirigera vers la profession de nettoyeur de vitre pour suivre les traces de son père décédé plusieurs années plus tôt suite à un accident pendant qu'il nettoyait une vitre du niveau inférieur. Le métier de nettoyeur de vitre consiste à nettoyer les vitres extérieurs de l’anneau, c'est une tache très importante et pas sans danger. À travers ses premiers pas dans la profession Mitsu en plus d'en apprendre plus sur son père fera de nombreuses rencontres d'horizons et de statuts sociaux très différents qui lui apprendront beaucoup et lui permettront de se ''construire''.

La cité Saturne aborde de nombreux thèmes, il est question de trouver sa place dans la société, de l’épanouissement personnel dans le travail mais aussi dans le quotidien et la vie de famille, finalement du sens que l'on souhaite donner à sa vie. Tout ça sera développé dans un premier temps au fils de nombreuses rencontres et petites intrigues, et des vécus et personnalités des nombreux personnages récurrents très attachants et tous très différents aux personnalités très marquées. Ces aspects là sont traités avec une certaine douceur et légèreté, plus un petit brin de mélancolie. Dans cette première partie le rythme est assez lent et le fil conducteur assez léger.

Dans la seconde le rythme va s’accélérer, le ton sera plus violent, et le récit va plutôt se centrer sur la lutte des classes. Thème qui au début était plutôt en arrière plan prendra ici une place centrale, un réel fil conducteur va venir progressivement se dessiner jusqu'à un certains événement qui provoquera un chamboulement violent dans le récit. On critiquera ici ce système de classes et de hiérarchie sociale mais sans manichéisme, pas de diabolisation des aisées qui ne sont pas des gens plus ou moins bons que ceux des classes inférieurs, ils sont seulement pour la majorité pas réellement conscience des difficultés et freins que peuvent endurer les gens des étages plus bas.

Niveau dessin l'auteur a un style très singulier, on a ici un trait très fin, des chara design très ronds et mignons, qui s'accordent très bien à la dominante tranche de vie plus légère, mais on a aussi beaucoup de grand décors, très imposants, détaillés et lumineux. Il en ressort une certaine fascination et sentiment de gigantisme pour l'Espace, la Terre mais aussi ces longues et magnifiques façades vitrées.

C'est un manga très riche, dans ses caractéristiques de Slice of Life, dans son aspect humain, et les relations sociales qui y sont mises en place, dans ses échos à notre quotidien, que ce soit dans le cadre professionnel ou social, dans cette quête de recherche de soi qui nous concerne tous mais aussi en tant que dystopie et récit de science fiction, de son contexte et cadre très bien construit et de sa critique sociale. C'est une œuvre très complète, à l'identité très marquée qui dégage de la mélancolie, de la douceur, un certain onirisme mais surtout beaucoup d'humanité.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 120 fois
1 apprécie

Goshima a ajouté ce manga à 3 listes La Cité Saturne

Autres actions de Goshima La Cité Saturne