Plus que chouette !

Avis sur La Cour des hiboux - Batman, tome 1

Avatar samizo_kouhei
Critique publiée par le

Enorme fan du Chevalier Noir, j'attendais avec impatience cet arc inaugural de la toute nouvelle série Batman, qui avait des échos très flatteurs.

Le premier épisode, paru dans Batman Saga, m'avait paru surestimé. Autant le dire tout de suite, ce premier épisode, avec un postulat de départ assez banal (Batman enquête sur un meurtre particulièrement sadique) et un cliffhanger moisi (un allié de Batman est-il le coupable de ce meurtre) est trompeur. Les épisodes suivants tissent une trame de plus en plus passionnante, sur un postulat excellent : comment Batman, légende urbaine de la ville (mais réelle), doit accepter la réalité d'une autre légende urbaine, la société secrète de la Cour des Hiboux. On suit donc l'enquête de Batman, qui refuse de croire à l'existence d'un tel secret dans sa ville, et qui redécouvre à son corps défendant le passé d'une ville que ses aïeuls ont façonné. L'analogie de cette société secrète avec le hibou est parfaite : cet animal nocturne, prédateur naturel de la chauve-souris, crée son nid dans celui d'autres espèces. A l'instar de son "totem", la Cour s'immisce au coeur même de la chasse gardée de Batman, qui garde jalousement son territoire.

Le chapitre 4 agit comme une intégration crédible du coeur de cette histoire dans le passé maintes fois évoqué de Bruce Wayne (qui déjà enfant pensait avoir déconstruit le mythe de la Cour des Hiboux) et à partir du chapitre 5, l'histoire bascule vers le sublime : la mise en page épouse parfaitement le virage de l'histoire vers quelque chose d'infiniment dérangeant pour Batman.

Je pensais que plus rien ne pouvait me surprendre chez Batman après la relecture sous psychotropes de l'Äge d'argent par Morrison lors de son run mémorable, j'avais tort. Sans utiliser un seul ennemi traditionnel de Batman et en rendant parfaitement crédible l'existence d'un ennemi totalement inédit et implacable au sein même d'un univers arpenté sous toutes les coutures, Scott Snyder se place au rang des meilleurs scénaristes actuels, si Sombre Reflet (2 volumes chez Urban. Achetez, j'ai dit !) n'était pas déjà une solide indication. Au dessin, Greg Capullo ne fait que sublimer une histoire déjà exceptionnelle. Du coup, on peut se demander l'intérêt de publier cette pierre angulaire avec une couverture alternative de Jim Lee.

Je ne peux que suggérer l'achat immédiat de ce magnifique ouvrage, tant la lecture étalée sur 7 mois de la saga dans la revue me semble un supplice. Je suis déjà dans un état indescriptible par le fait de devoir attendre une suite (pas encore parue aux Etats-Unis) de cette histoire !

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 657 fois
4 apprécient · 1 n'apprécie pas

samizo_kouhei a ajouté ce comics à 1 liste La Cour des hiboux - Batman, tome 1

Autres actions de samizo_kouhei La Cour des hiboux - Batman, tome 1