"Batman, la Cour des Hiboux te condamne à mort !"

Avis sur La Cour des hiboux - Batman, tome 1

Avatar Rumil
Critique publiée par le

Et un relaunch pour Batman, un ! Attendez, ça m'a l'air un peu plus complexe que ça ...

Commençonc par le scénario. Le début est une intro, Fort heureusement , elle démarre sur les chapeaux de roue, et avec quelques petites références plutôt sympathique. Harley Queen, James Gordon Jr., un vilain du run de Grant Morrison, etc ... Quiconque à quelques références en comics Batman sera aux anges. Le mini-cliffhanger de la fin du premier chapitre, et bien, apparrement c'est honteux, mais j'ai bien aimé. Quand au reste, et bien, la moindre des choses est de constater que Snyder met les petits plats dans les grands pour intégrer la Cour des Hiboux. A tel point que si le tout est sympathique, c'est un peu long parfois... Mais bon, c'est un tome introductif. D'ailleurs les dernières pages envoient du rêve. Quand on voie comment Batman en chie contre un Ergot ... Cela est de bonne augure pour la suite des évènement. Les thématiques sont chères à Snyder avec Gotham en son centre et un Batman parfois dépassé mais qui met les bouchées doubles pour rattraper son retard. Scott Snyder n'hésite pas à faire apparaître de nouveaux personnages(Qui est donc Harper ?) et à utiliser d'anciens (le fidèle Alfred !), le tout dans un tome 1 qui a pour tâche de faire perdre pied Batman jusqu'à le faire douter de ses capacités à remplir la Mission qu'il s'est imposée. Somme toute, c'est un tome de bonne facture, un Batman qui se remet en cause dès le début de l'arc, quelques infos sur les Graysons, un bon arc introductif (qui n'atteint pas un Year One, mais l'intérêt n'est pas là) qui fédère anciens et nouveaux lecteurs. Vivement la suite !

SPOILER
( Ah bah non, il les démonte relativement facilement par la suite, les Ergots ... )
SPOILER

Côté dessin, il est relativement difficile de s'habituer au dessin de Capullo au début. jusqu'à se demander si Lincoln March n'est pas un cousin de Bruce Wayne, si Richard (Dick, voire Dickie pour les intimes) n'a pas 15 ans, Tim Drake 13 ans, et Damian Wayne 8 ans ... Attendez, j'ai rien dit pour Damian. Mais par la suite, cela devient naturel, voire même vraiment génial. A tel point que cela devient l'ADN de cet arc, et ce n'est pas plus mal. Les scènes de combat sont comment dire ... (je bave là ...) magnifique. Sérieusement, Bruce Wayne est un foutu ninja, bien plus que dans d'autres oeuvres sur Batman. Il y a une impression de technique en arts martiaux qui ne peut qu'impressioner un néophyte comme moi.

Un bon Batman, et quand on maitrîse un peu l'historique du Chevalier Noi, ce n'est pas peu dire.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 311 fois
Aucun vote pour le moment

Autres actions de Rumil La Cour des hiboux - Batman, tome 1