Chui sûr qu'il y a un jeu de mots à faire avec caribou, mais j'ai la flemme

Avis sur La Cour des hiboux - Batman, tome 1

Avatar Antevre
Critique publiée par le

Dire de cet opus qu'il est excellent est certainement exagéré. En fait, s'il y a des qualités certaines, les défauts sont bien présents.

Nous retrouvons Bruce Wayne, qui accompagné de sa chère batfamille met au point un plan de rénovation et de modernisation d'un quartier de Gotham (comprenez par là qu'il va raser les pires taudis pour reloger ses habitants dans de nouveaux immeubles, la plupart étant de gigantesques gratte-ciels). Mais une nouvelle menace semble surgir de la ville pour s'en prendre notamment à Wayne... La chauve-souris a-t-elle enfin trouvé un ennemi à sa mesure?

Profitant du relaunch DC, Snyder nous concocte un nouvel ennemi à Batman, à la fois cohérent avec l'univers et assez intéressant: la Cour des Hiboux. C'est là qu'on réalise à quel point ces new 52 sont une bonne chose. L'intrigue est relativement bien ficelée, et on se prend facilement au jeu. Il est intéressant de constater un traitement intéressant de Bruce Wayne: celui-ci s'investit plus volontiers dans la vie de Gotham, qu'il protège de façon plutôt dominatrice. C'est d'ailleurs un des thèmes importants de l'intrigue. Snyder s'est également essayé à une certaine audace par-ci par-là, mais je n'en dirai pas plus. L'écriture est fluide et efficace dans l'ensemble.

Toutefois, j'ai eu des difficultés par certains moments, notamment lorsque Bruce Wayne, chutant, qui vient de nous expliquer en long et en large qu'il ne pouvait se rattraper à quoi que ce soit vu l'état de ses bras et la vitesse à laquelle il tombait... se rattrape à une gargouille. Sans plus d'explication. Ou alors j'ai pas compris. L'on retrouve ce genre de faiblesses plusieurs fois dans l'histoire, et c'est horripilant. C'est d'autant plus frustrant que Snyder prend la peine de nous décrire la détresse du personnage, du coup on s'attend à ce qu'un nouvel élément vienne sauver la situation, mais non. Toute l'intensité retombe, parce que le scénariste n'a pas trouvé de chute à son idée.

Quant au dessin, j'ai eu beaucoup de mal au début, et de toute évidence, Capullo aussi. Mais on rentre peu à peu dans sa vision, qui est sublimée par endroits par une maitrise évidente de son art. La cour des hiboux et tout ce qui l'entoure, notamment les ergots, envoient du rêve du coup. [risque de spoil] Sinon j'ai vraiment eu l'impression que tous les personnages masculins étaient clonés, mais il y a une raison en fait, je n'en dis pas plus... [fin de risque de spoil]

Donc, que penser? D'abord, Snyder et Capullo travaillent manifestement assez bien ensemble, cela se ressent. Le récit est jalonné de bonnes idées, et ce nouvel ajout à la mythologie Batman est franchement heureux. S'il n'y avait pas eu ces quelques point gênants, je lui aurais certainement mis un 8 ou un 9.

Dommage. Mettons cela sur le compte des enjeux difficiles de ce début de relaunch.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 214 fois
Aucun vote pour le moment

Antevre a ajouté ce comics à 1 liste La Cour des hiboux - Batman, tome 1

Autres actions de Antevre La Cour des hiboux - Batman, tome 1