Révisons notre grammaire avec Batman

Avis sur La Cour des hiboux - Batman, tome 1

Avatar iori
Critique publiée par le

Mais quelle bonne idée de (re) découvrir notre justicier préféré sur papier avec cet arc narratif!
Un bien bel épisode, l’homme chauve-souris revient porté par un dessin énergique et agréable donnant envie de le suivre dans ses aventures nocturnes.
Celui qui va venir lui chercher des poux est également un volatile, et on nous sert une vieille comptine pour nous expliquer la différence entre hiboux et chauve souris.
Pendant ce temps là, Bruce vit sa vie de milliardaire, fait une nouvelle connaissance qui ne hulule pas mais qui veut se présenter aux futures élections municipales. C'est donc un sympathique politicien tout ce qui se fait de plus aimable. Or, il a besoin de soutiens financiers, autant dire que s’il connaissait ulule il pourrait rester dans le ton de l’épisode et ferait un peu moins tâche.
Retour sur batman qui essaie de suivre la piste des oiseaux de nuit qui lui cherchent des noises, et là on assiste à un bel exercice de la part du duo sénariste/illustrateur avec un passage mémorable où notre batou se retrouve sur les genoux, acculé, et en bons lecteur sadiques ça nous plait de le voir souffrir et lutter, c'est qu'il est chou notre héros.
Une bonne reprise, dont on pourrait pourtant reprocher des facilités et retournements qui ne sont ni expliqués ni crédibles: quel est l’intérêt de nous dire “olala mais je chute si vite que je vais m’écraser, et en plus à cette vitesse impossible de me raccrocher à quoi que ce soit” pour retomber sur ses pieds deux secondes plus tard? comme si la vitesse avait soudainement diminué et sans donner aucune explication!
Il faut donc réussir à oublier ces défauts, éviter de regarder de trop près ces personnages aux physiques similaires, accepter les imperfections pour aimer l’ensemble.
On peut dire que le récit sait nous emporter, car l’ennemi est bien trouvé, et l’impact psychologique sur un batman qui découvre que “sa” ville n’a jamais été totalement à lui est un bon ressort. Lui qui pensait en connaitre chaque pierre découvre soudain une multitude de cailloux coincés dans ses Bat-chaussures.

Pour quelqu’un qui connait peu les comics, la lecture de cette histoire est un excellent moyen de renouer avec le genre et donne envie de persévérer. Surtout que l’avantage de découvrir le produit 50 ans après tout le monde, c’est qu’il y a une montagne de lecture qui m’attend, et sans doute quelques petits bijoux.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 213 fois
1 apprécie

Autres actions de iori La Cour des hiboux - Batman, tome 1