L'éminence grise a des yeux verts.

Avis sur La Déesse noire - Murena, tome 5

Avatar Apostille
Critique publiée par le

Le tome IV avait suscité une intensité dramatique rare, ce tome V ouvre de nouvelles perspectives.

Comme d’ordinaire, une couverture sublime qui possède un puissant pouvoir d'évocation. Mais ce nouvel opus apporte davantage encore : ses couleurs intérieures. Le coloriste a changé et son talent est encore plus aigu que celui de ses prédécesseurs. Les textures des marbres sont à cet égard admirables. Un véritable festin pour qui goûte les nuances subtiles de ces planches, entre autres dans le traitement des chairs ou des tissus. La première planche est à cet égard particulièrement représentative de ces nouveaux visuels avec une vue en contre plongée d'un marché.

De son côté, la narration se veut intense, faite de rebondissements tragiques, de trahisons, de dénonciations, de turpitudes. C'est la Rome éternelle, bien loin des critères moraux de la civilisation judeo-chrétienne qui a suivi.
Le lecteur peut suivre l’inexorable folie qui s'empare de l'empereur, aiguillée par certains dont l'intérêt est de le perdre dans son orgueil démesuré. Jusqu'où va-t-il s'abîmer ?

Une suite excellente pour une série unique en son genre.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 190 fois
3 apprécient

Autres actions de Apostille La Déesse noire - Murena, tome 5