Avis sur

La Déesse noire - Murena, tome 5 par milieland

Avatar milieland
Critique publiée par le

De Charybde à Scylla. Néron sort des griffes de sa mère pour mieux retomber dans celles de Poppée. Et, aucun doute n'est permis sur ce que représente vraiment cette beauté : le diable en personne (voir couverture). De plus, à force d'être glorifié, Néron perd le sens de la mesure et s'approche de plus en plus de la folie.

Emilie, Bibliothèque communale de Bièvre

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 209 fois
1 apprécie

Autres actions de milieland La Déesse noire - Murena, tome 5