👉 20 mai : Mise à jour de notre journal de bord (qui devient hebdo)
Le bilan de la nouvelle version du site est accessible ici.

Après un Astérix chez les Pictes plutôt passable, Ferri et Conrad semblaient avoir trouvé un équilibre réussi dans les deux autres opus qui suivirent. En effet, Le Papyrus de César et La Transitalique renouaient avec la finesse de l'humour de Goscinny, tout en y apposant des références historiques bien senties.
On pouvait s'attendre à une suite de la même trempe pour ce quatrième épisode écrit et dessiné par le nouveau duo. Malheureusement, toute l'efficacité fragilement établie en amont est balayée par un panel de gags et jeux de mots, lourds et poussifs à souhait. Entre les dialogues des Arvernes illisibles et le remplissage balourd à coup de grosses typographies, cet épisode devient vite indigeste. On a peine à s'attacher à nos personnages qui récitent leur texte manquant de mordant et de subtilité. Les nouveaux protagonistes ne sont pas trop mal, mais leur intérêt est étouffé par le reste. Les références à notre époque sont beaucoup trop nombreuses et gratuites, les auteurs les exhibant de manière ostentatoire comme pour nous faire comprendre qu'ils connaissent bien la saga Astérix, comme de vulgaires clins d’œil. Tout n'est pas évidemment à jeter dans ce tome , car certains traits d'esprit sont comiques, et le dessin est impeccable (hormis quelques détails qui trahissent la plume du dessinateur). Dans l'ensemble le scénario est plutôt bon, mais il ne va pas assez à l'essentiel et est encore une fois sclérosé par un humour capilotracté et insistant.
Notre plaisir en est donc fortement atténué et l'album devient rapidement oubliable.

Paùl_El_Cellat
4
Écrit par

il y a 2 ans

La Fille de Vercingétorix - Astérix, tome 38
EricDebarnot
4

Corbillard, adolescence et obésité.

On ne doit pas tirer sur une ambulance, et encore moins sur un corbillard. Il y a longtemps qu'Astérix est mort, avec Goscinny bien sûr (... il ne se portait plus très bien d'ailleurs même avant !),...

Lire la critique

il y a 2 ans

32 j'aime

La Fille de Vercingétorix - Astérix, tome 38
Lordlyonor
8

L'adolescence est le seul temps où l'on ait appris quelque chose.

Citation de ce bon vieux Marcel Proust Critique un peu plus courte que d'habitude parce qu'entres celles faites cette semaine et celle qui attend demain j'avais besoin de me reposer devant une bonne...

Lire la critique

il y a 2 ans

15 j'aime

7

La Fille de Vercingétorix - Astérix, tome 38
Frenhofer
7

TheVoiceKix

Il aura inquiété, angoissé, énervé, fait polémiquer, cet album d'Astérix ! Et pour cause ! Rien qu'au titre, il suintait cet esprit MeToo qui gangrène les fictions actuelles tout autant sinon plus...

Lire la critique

il y a 2 ans

15 j'aime

19

Avengers : Endgame
Paùl_El_Cellat
3

Back to the Failure

Après l'excellente surprise et la claque procurées par Infinity War, j'avais une totale confiance en cet opus et en ses réalisateurs. Quelle traîtrise ! Les mecs sont retournés aux basiques du MCU,...

Lire la critique

il y a 3 ans

10 j'aime

4

Les Tuche
Paùl_El_Cellat
3
Les Tuche

Caricacature

Coincé au fin fond de la montagne, malade comme un chien, je n'avais pas vu un film depuis plusieurs semaines. Mon sacré cousin, ce cinéphile du dimanche m'a généreusement prêté de quoi m'adonner à...

Lire la critique

il y a 5 ans

10 j'aime

Aguirre, la colère de Dieu
Paùl_El_Cellat
4

Aguirre, l'ennui profond

Par où commencer ? On peut commencer par dire que j'ai souffert devant ce film. Si vous vous attendiez à un film d'aventure, à une belle fresque sublimant l'Amérique du Sud ou autre, vous serez...

Lire la critique

il y a 6 ans

10 j'aime