Et ainsi naquit un monde légendaire...

Avis sur Là où vont nos pères

Avatar Alfred Borden
Critique publiée par le

Une cocotte en papier. Des nuages. Un visage. Certaines histoire nous touchent sans même nous parler. Celles de migrants fuyant la misère et la guerre pour un monde nouveau et plein d'espoirs. Celle d'une petite fille espérant des nouvelles de son père parti vers l'inconnu. Celle d'un homme cherchant des repères dans un pays étrange et étranger. Tel un guide sans parole, il nous emmène à la découverte d'un univers rempli de créatures fantastiques, de moyens de locomotion extravagants et de rencontres étonnantes. Les illustrations oscillent entre photos d'identités et panoramas fourmillants de détails. L'alternance entre le sépia et le noir et blanc ajoute à la notion d'intemporalité une empathie ressentie envers le héros sans nom : perdu et émerveillé. Les visages sont criants de vérités permettant au lecteur de comprendre les émotions ressenties au premier coup d’œil. Et dans le même temps, à la lecture suivante, l'histoire peut être réinterprétée de manière différente. Tel un nuage dont la forme est à la merci de l'imagination de l'observateur, "Là où vont nos pères" possède ce don de nous parler à tous mais aussi à chacun individuellement. Ce chef d'oeuvre est de ceux qui initie une légende. Celle d'un monde imaginaire où tout être rêve de vivre. Un monde où la peur se transforme en espoir. Un monde dans lequel l'autre est synonyme de bienveillance. Un monde rempli d'humanité. Trois mains qui se touchent. Une photo de famille. Un dessin d'enfant.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 83 fois
1 apprécie

Alfred Borden a ajouté cette bd à 4 listes Là où vont nos pères

Autres actions de Alfred Borden Là où vont nos pères