Avis sur

Le Dernier Round - XIII, tome 19

Avatar l'homme grenouille
Critique publiée par le

Eh bah pourquoi pas ? Après tout, pourquoi devrait-on forcément essayer de sauver les meubles pour le dernier épisode censé clôturer une saga vieille de plus de vingt ans ? Bah c’est vrai qu’on peut aussi finir poussivement, avec un petit fist bien ingrat ! …Cet album, j’avoue, il m’a halluciné. De la première à la dernière page tu sens que Van Hamme est déjà passé à autre chose ; qu’il est en roue libre ; qu’il finit parce qu’il faut bien finir… Plus de questionnement sur le rythme. Plus d’envie d’instaurer du rythme. Pas d’envie non plus de finir sur un feu d’artifice. Bah non, on va faire un truc plan-plan avec des journalistes qui font des révélations, des Giordino qui font des screugneugneus, et un petit Happy end là où tout avait commencé ; genre de scène que moi, personnellement, ça ne m’aurait pas déranger de voir, cinq à dix albums plus tôt… Le pire, c’est que le cynisme est tellement poussé loin qu’une bonne partie de cet album se réduit finalement à du simple bla-bla histoire de faire une sorte de bilan, histoire qu’on remette bien tout dans les bonnes cases. Non mais, la blague quoi ! Jusqu’à faire une mise en abime en mettant ses propres albums dans son intrigue ! Des albums de B.D. présentés comme des livres d’investigations menés par des journalistes ! Non mais là ! C’est vraiment « J’en ai plus rien à foutre, je trouve ça marrant ! » Mais vas-y mec ! Fais voler en éclat le peu de suspension d’incrédulité qui existe encore même chez tes lecteurs les plus fervents ! Et le faire avec « XIII Mystery » c’est déjà limite (le pire c’est que ça aurait pu le faire s’il avait juste redimensionné l’album au format livre. Mais le faire avec la « Version irlandaise » ! Non mais oh ! « La Version irlandaise » cherche même pas à se donner l’allure d’une fausse enquête journalistique comme le faisait « XIII Mystery » ! C’est vraiment vouloir justifier cet album comme on peut, et qu’importe si au fond ça n’a plus vraiment de sens. Alors certes, je m’étale beaucoup sur ce détail comme si c’était mon principal grief, alors qu’en fait, pour moi, c’est juste un révélateur de l’état d’esprit excécrable avec lequel a été réalisé cet album. Finir comme ça : franchement c’est triste. Pire c’est lamentable. Et on annonce juste derrière un reboot ? Non mais le cynisme absolu quoi… User les trucs jusqu’à la moelle, c’est vraiment le credo de Van Hamme. Franchement, sur ce domaine là, Disney à côté c’est un petit joueur…

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 114 fois
Aucun vote pour le moment

Autres actions de l'homme grenouille Le Dernier Round - XIII, tome 19