Couverture Le Domaine des dieux - Astérix, tome 17

Critiques de Le Domaine des dieux - Astérix, tome 17

BD franco-belge de et (1971)

  • 1
  • 2

BTP un jour, BTP toujours.

Cette fois César en a assez de ces gaulois qui refusent de se soumettre à la férule romaine. C'est qu'ils commencent à devenir lassant à la longue avec leur potion magique à la con. Et puis ces bras cassés de soldats pas fichus de mes battre aussi, non mais. 
 Face à ce village qui résiste encore et toujours à la loi romaine, le grand conquérant a trouvé, pense-t-il une solution radicale et... Lire la critique de Le Domaine des dieux - Astérix, tome 17

21 5
Avatar The_Dude
9
The_Dude ·

"Il ne faut jamais parler sèchement à un Numide"...

Rien que cette phrase m'a fait mourir de rire plusieurs fois. Mais mettre une telle note rien que pour ça serait exagéré. Goscinny assure un scénario qui reprend pas mal d'éléments vus dans d'autres aventures, mais certains gags et rebondissements sont bien trouvés. Les jeux de mots sur les noms sont cohérents.César va savoir ce qu'il en coûte de vouloir faire du village Gaulois irréductible... Lire l'avis à propos de Le Domaine des dieux - Astérix, tome 17

14
Avatar Julius
7
Julius ·

Critique de Le Domaine des dieux - Astérix, tome 17 par ngc111

Un bon tome qui reprend beaucoup d'ingrédients des précédents : - Des personnages d'abord puisque l'on retrouve par exemple un esclave hispanique qui est une copie conforme de Soupaloignonycrouton" le chef du village résistant de Astérix et les hispaniques. - Des thèmes usuels comme les querelles intestines du village gaulois. - Des situations de revanche envers un personnage "tiers" (ici... Lire la critique de Le Domaine des dieux - Astérix, tome 17

6 1
Avatar ngc111
7
ngc111 ·

Critique de Le Domaine des dieux - Astérix, tome 17 par mavhoc

Un des meilleurs album d'Astérix selon moi, pourquoi ? Parce que déjà les dessins sont de toutes beautés, l'idée d'intégrer l'architecture comme élément de l'histoire rend ce tome splendide, au niveau visuel, on a souvent l'habitude du style Uderzo mais on aurait tendance à ne pas faire attention au détails particulièrement travaillés. Au niveau calembours, c'est simple, gratuit, mais toujours... Lire la critique de Le Domaine des dieux - Astérix, tome 17

5 1
Avatar mavhoc
8
mavhoc ·

À domicile

Sympa, l'album. L'idée de base est bien, mais on sent que Goscinny commence à tourner en rond avec ses personnages ; en effet, l'impression de relire les mêmes idées secondaires encore et encore m'a effleuré à plusieurs reprises. Heureusement, l'intrigue reste efficace, et la manière dont le scénariste amène les résolutions ingénieuse. On retrouve aussi les ingrédients aussi efficaces que... Lire la critique de Le Domaine des dieux - Astérix, tome 17

5 2
Avatar Fatpooper
7
Fatpooper ·

La crise (de rire) des subprimes gaulois

Et oui... Goscinny avait vraiment un temps d'avance sur tout. Et le domaine des dieux, même s'il ne traite pas directement des subprimes montre bien la folie immobilière dans les endroits inadaptés telle qu'on a pu la voir récemment. J'ai pris beaucoup de plaisir à relire ce tome dont je gardais un souvenir excellent. Comme toujours dans les Astérix période Goscinny, l'idée de départ est simple... Lire la critique de Le Domaine des dieux - Astérix, tome 17

6
Avatar koffe
10
koffe ·

Une recette qui fonctionne encore

Déjà la 17ème aventure d'Astérix que je relate ici et ça commence à devenir difficile de trouver une accroche qui ne soit pas répétitive, par Toutatis! Cet album propose un scénario que Goscinny avait déjà évoqué de manière très brève lors d'une réunion entre César et ses conseillers dans une précédente histoire. D'ailleurs ce ne sera pas le seul et c'est bien le gros reproche que l'on puisse... Lire la critique de Le Domaine des dieux - Astérix, tome 17

3 2
Avatar batman1985
7
batman1985 ·

Vivent les promoteurs et les villes nouvelles !

César a mis au point une solution pour lutter contre les irréductibles Gaulois : abattre la forêt et construire une nouvelle ville pour lutter contre leur indépendance et la possibilité de vivre en autarcie. Un architecte : le troisième de ceux évoqués par les auteurs - après Numérobis et Amonbofils - Anglaigus a été choisi pour la réalisation du projet en raison de son côté avant... Lire l'avis à propos de Le Domaine des dieux - Astérix, tome 17

Avatar Jacquesherve
10
Jacquesherve ·

Lecture joyeuse

Non seulement l'album est superbement dessiné, mais si la trame scénaristique est très faible elle est émaillée de saynètes qui sonnent juste et qui en rendent la lecture joyeuse : les discussions, on devrait dire les pinailleries, syndicales sentent le vécu, le médiocre imbu de sa personne et qui croit qu'il va tout réussir tout seul, aussi. Quant à l'accommodement du commerce avec... Lire l'avis à propos de Le Domaine des dieux - Astérix, tome 17

Avatar estonius
8
estonius ·

Des "bienfaits de la colonisation"

César en a marre que, depuis sa victoire d'Alésia, ce village gaulois résiste encore à l'occupant. Aussi a-t-il un projet immobilier pour encercler le village et inciter ces Gaulois à se civiliser. L'ensemble sera dénommé "Domaine des dieux". A noter que les esclaves du chantier sont Ibériques (soit Espagnols), Lusitaniens (soit Portugais) et Numides (Noir-Africains). Déjà ! Il n'y a pas de... Lire la critique de Le Domaine des dieux - Astérix, tome 17

Avatar Alexandre Katenidis
8
Alexandre Katenidis ·
  • 1
  • 2