👉 1er juillet : Les extraits de commentaires sont à nouveau disponibles dans les feeds 🥳.
Et toutes les mises à jours sont à retrouver ici : journal de bord de SensCritique.

Le papyrus de César est un miracle. Après la mort de Goscinny le destin de la série était plus ou moins bienheureux au gré des sorties d'albums. Il y a deux ans, Jean-Luc Ferry, excellent auteur de l'écurie Fluide Glacial à l'univers bien spécifique (lire "Aimé Lacapelle" ou "le retour à la terre") et Didier Conrad, dessinateur caméléon, ont repris la franchise avec un "Astérix chez les Pictes" poussif et peu inspiré. Les ingrédients étaient là, mais le résultat sentait la recette sans âme.

Leur nouvelle collaboration sur cette histoire se déroulant surtout dans le village fait vraiment plaisir. Une thématique royale et d'actualité (l'information), un scénario rythmé et construit jusqu'au bout, des trouvailles humoristiques heureuses et surtout réellement drôles : jeux de mots, référence au monde moderne, allusions, running gag, noms des protagonistes. Les personnages emblématiques prennent de l'épaisseur, à part peut-être Astérix, on a l'impression de retrouver de vieux amis, ce qui n'était pas la cas chez les Pictes, avec des caractères plus fouillés, notamment Obélix dans toute sa splendeur, Abraracourcix et Agecanonix...Le dessin de Conrad est plus abouti que le précédent opus et s'approche de celui d'Uderzo tout en apportant son propre génie.

Globalement, les auteurs ont respecté l'univers et les codes du monde gaulois sans les dénaturer. Certains trouveront même l'histoire un peu trop classique, ce qui en l’occurrence n'a pas d'importance et last but not least, l'épilogue final est émouvant et d'à propos.

C'est vraiment le meilleur album depuis "Astérix chez les Belges". On avait déjà remarqué avec "le domaine des Dieux" le dernier film d'animation et dans une moindre mesure le sous-estimé "au service de sa majesté" qu'il était possible de prolonger l'univers de Goscinny avec de bons auteurs. "Le Papyrus de César" le confirme.

Que les repreneurs de Lucky Luke, pour ne donner qu'un exemple, en tirent les bonnes conclusions !

Seemleo
9
Écrit par

Cet utilisateur l'a également mis dans ses coups de coeur.

il y a 3 ans

48 j'aime

13 commentaires

Le Papyrus de César - Astérix, tome 36
chtimixeur
6

Correctus, sans plus

S'il rassurera les déçus des derniers albums signés Uderzo, ce 36ème tome est malheureusement dans la lignée du 35ème. Didier Conrad et Jean-Yves Ferri font énormément d'efforts pour contenter les...

Lire la critique

il y a 6 ans

46 j'aime

7

Le Papyrus de César - Astérix, tome 36
caiuspupus
7

Unbonalbumdeplus!

Après un an d'attente et des informations distillées avec parcimonie, le nouvel Astérix version Ferri/Conrad est enfin arrivé! Leur première collaboration était prometteuse, j'attendais donc...

Lire la critique

il y a 6 ans

20 j'aime

5

Le Papyrus de César - Astérix, tome 36
hpjvswzm5
5

Rien de nouveau sous le soleil, c'est anecdotique...

Bon je n'avais pas aimé Astérix chez les pictes, qui tentait laborieusement de copier ce qui a fait le succès de la série dans les années 60 et 70, mais sans la génie et l'originalité de Goscinny...

Lire la critique

il y a 6 ans

19 j'aime

5

Astérix - Le Secret de la potion magique
Seemleo
9

AstierIX a découvert le secret de la formule magique

Il est difficile de cracher dans la potion magique d'Astier. Adapter Astérix au cinéma a toujours été un exercice difficile, dont le résultat a été en permanence en dessous de ce que produisaient...

Lire la critique

il y a 3 ans

54 j'aime

26

La Fille de Vercingétorix - Astérix, tome 38
Seemleo
7

Ferri et Conrad nés en 1959 et Astérix a 60 ans. Cherchez l'erreur...

50 millions de chiffre d'affaires par nouvel album. Un business qui roule affirmerait Goudurix. Voilà la 4ème livraison post-uderzienne du duo Ferri-Conrad. Alors ? Après tout ce ramdam médiatique,...

Lire la critique

il y a 2 ans

48 j'aime

19

Le Papyrus de César - Astérix, tome 36
Seemleo
9

Une suite digne de Goscinny (enfin !)

Le papyrus de César est un miracle. Après la mort de Goscinny le destin de la série était plus ou moins bienheureux au gré des sorties d'albums. Il y a deux ans, Jean-Luc Ferry, excellent auteur de...

Lire la critique

il y a 3 ans

48 j'aime

13