Un bon récit qui se mérite

Avis sur Le Photographe, intégrale

Avatar JulienMinck
Critique publiée par le

Je me suis lancé dans ce bouquin sans a priori et même sans savoir qu'il s'agissait d'un travail qui joignait BD et photographie. L'histoire (vraie, évidemment) est simple : un jeune photographe se lance dans son premier reportage de guerre sur le terrain en se joignant à une mission de Médecins sans Frontières.
Si le principe m'a séduit d'emblée, sont application dans le premier tome (clairement le plus faible des trois) m'a rebuté. Les enchaînements sont maladroits et on ne se prend pas au jeu pas plus qu'on ne s'attache au personnage. Le passage de la frontière entre le Pakistan est l'Afghanistan, une sacrée aventure en principe, est rendue comme un trekking de touristes parigots à l'humour lourdingue. En clair, le deuxième tome se mérite.
Et il faut persévérer. Soudain, l'équipe arrive sur place, les médecins deviennent enfin des médecins et le photographe de guerre un photographe de guerre. Les clichés soit poignants, magnifiques pour certains, et les enchaînements entre les deux média se font soudain plus naturels et plus maîtrisés.
Le troisième tome, qu'il ne faut pas trop déflorer, narre le voyage du retour entre l'Afghanistan et le Pakistan et devient un vrai récit d'aventure passionant.
Cette oeuvre est vraiment une trilogie cohérente, c'est sa force sa faiblesse. Sa faiblesse, parce qu'il faut s'accrocher pour aller au bout d'un premier tome franchement médiocre. Sa force, parce que les trois tomes ont trois approches très distinctes mais complémentaires (tribulations, reportage de guerre, récit d'aventure) et qui suivent simplement l'évolution du personnage principal. Finalement, le premier tome permet d'éclairer différemment les deux autres et les met en valeur.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 774 fois
4 apprécient

Autres actions de JulienMinck Le Photographe, intégrale