Et Hergé donna une famille à Tintin!

Avis sur Le Secret de la Licorne - Les Aventures de...

Avatar Kowalski
Critique publiée par le

Hergé, trois ans après la mainmise de l'Allemagne sur l'Europe a décidé de ne plus risquer la censure et de placer les aventures de Tintin dans des lieux qui ne feront pas débats ou polémique. En effet, étonnement, "Le sceptre d'Ottokar" et le "Lotus Bleu" qui pourtant, contient quelques allusions sur la dictature pour le premier et ne montre pas un aspect toujours valorisant du Japon pour le second, passent juste! Ce n'est pas le cas pour "Tintin en Amérique" (interdit d'évoquer le Satan américain) et "L'ïle Noire" suspecté de mettre en valeur les ennemis de l'Allemagne et donc retirés des étalages!

Hergé nous présente donc une oeuvre policière! Et quelle oeuvre! Je ne vais pas m'appesantir sur la qualité du scénario et la beauté et richesse du dessin, tout le monde l'ayant lu! Difficile de ne pas garder en tête l'image de la Licorne ainsi que l'abordage et l'affrontement entre Rackham et le chevalier de Hadoque une fois le livre refermé! Et la succession d'événements rend le récit haletant : vol, tentative de meurtre, kidnapping, évasion....Tout y est! Mais comme le roman policier ne lui suffisait pas, pour la seule et unique fois (mais là je dis peut être une connerie), Hergé utilise un nouveau procédé, le flashback pour rajouter de l'épique historique à l'aventure!

Mais ce flashback ne sert pas qu'à cela: il intronise définitivement un certain grincheux barbus dans la vie de Tintin! Après son entrée alcooliquement remarquée du "Crabe au pince d'or", et son aide au cours de "L'étoile mystérieuse", Haddock, par l'intermédiaire de son aïeul de chevalier fait ici jeu égal avec Tintin! Désormais, il ne sera plus possible d'imaginer une aventure de notre héros à houpette sans ce vieux briscard de marin! En plus, Hergé donne à Haddock ce qu'il à toujours refusé de faire à Tintin : un arbre généalogique! Une espèce de pédigree qui ancre le Capitaine un peu plus dans la réalité....

Mais au delà d'un compère d'aventure pour Tintin (a l'instar de nombreux duos de la franco-belge de l'époque), Hergé, de façon plus ou moins consciente, est surtout en train de donner une famille de substitution à Tintin! Une famille qui aura pour résidence l'incontournable château de Moulinsart (copie adaptée du château de Cheverny) que l'on découvre ici pour la première fois. Haddock de par son âge (et non sa sagesse) en sera le patriarche et les fondations de cette famille seront complétées par un certain.....Nestor! Personnage discret mais néanmoins incontournable au niveau de l'humour, il est intéressant de voir qu'ici il est du côté des méchants et que c'est justement le Capitaine qui le délivre des griffes peu acérées des Dupondt.

Donc voici une aventure rondement menée et palpitante, avec un Tintin qui semble devenir un peu plus mature et adulte sous le pinceau d'Hergé, un Tintin qui se constitue les bases d'une famille qui ne cessera de s'agrandir avec les arrivées prochaines de La Castafiore, de Tchang ou encore Tournesol. Une aventure qui m'a émerveillée étant gamin et qui me ravi encore maintenant! Il ne me reste plus que désormais à plonger pour rechercher "Le trésor de Rackham le rouge"!

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 1706 fois
42 apprécient · 1 n'apprécie pas

Kowalski a ajouté cette bd à 4 listes Le Secret de la Licorne - Les Aventures de Tintin, tome 11

Autres actions de Kowalski Le Secret de la Licorne - Les Aventures de Tintin, tome 11