"Déjà que l'étranger fait peur alors qu'on sait d'où il vient, m'est avis que l'apatride a du souci

Avis sur Le Singe de Hartlepool

Avatar Mawelle
Critique publiée par le

Depuis que j'ai découvert Lupano avec "Traquemage", je suis de près ses activités et je parcours consciencieusement sa bibliographie. Une fois de plus, je n'ai pas été déçue par la reprise de cette légende anglaise qui résonne de façon un peu particulière dans le contexte actuel (mais finalement, est-ce que ce n'est pas un contexte permanent au fond ?). Après le naufrage d'un bateau français au 19ème siècle, un jeune garçon et un singe (la mascotte du navire que les soldats ont déguisé en Napoléon) échouent sur les côtes sauvages anglaises. Ils n'ont jamais vu de singe, et n'aiment pas les français. Comme le singe est habillé comme l'empreur, il doit être un envahisseur. CQFD. C'est le début d'un procès et d'une belle réflexion l'air de rien, sur les stéréotypes, notre appréhension de l'étranger, nos idées préconçues et bien souvent erronées.
J'ai beaucoup aimé cette fable absurde plutôt noire, pour l'intention qu'il y a derrière le texte. Un bon moyen de montrer dans quelles extrêmes et travers peuvent tomber les esprits non éduqués et SURTOUT non curieux, non humbles, fermés.
Le bémol pour moi ne vient pas du tout remettre en question les talents du dessinateur: je n'ai pas vraiment accroché au dessin et à la mise en page. Cela reste un très beau travail au final si j'essaye d'être objective.

"Voilà qui ne va pas te faciliter la vie jeune homme. Déjà que l'étranger fait peur alors qu'on sait d'où il vient, m'est avis que l'apatride a du souci à se faire. Et pour longtemps..."

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 162 fois
4 apprécient

Autres actions de Mawelle Le Singe de Hartlepool