Couverture Le bleu est une couleur chaude

Critiques de Le bleu est une couleur chaude

BD franco-belge de (2010)

Comme un livre vrai.

Je mets 9 mais le 10 n'est pas loin. Le 10, il faut jamais le mettre parce qu'il n'existe pas. Enfin voilà, ce bouquin, je l'ai lu à sa sortie, comme beaucoup de monde. A l'époque, j'étais un ado rempli de de questions. Pas sur ma sexualité mais sur la signification d'une relation amoureuse, le regard de l'autre, mon regard sur l'autre. Ce livre, je l'avais bien aimé. Vraiment. Il ne m'avait pas... Lire la critique de Le bleu est une couleur chaude

3
Avatar SinotMoegir
9
SinotMoegir ·

Critique de Le bleu est une couleur chaude par nicodjango

Attention danger!!!! Cet album est une bombe! on ne peut plus le refermer avant la fin. j'aime bien lire des bd's dont je ne sais rien, c'est donc en choisissant "au pif" a la bibliothèque que j'ai fini sur mon canapé avec cette bd entre les mains...et des les premières bulles je me suis dis, "OK c'est parti" j'ai été pris dedans, avec le coeur qui bat... j'aimerai que comme moi, le futur... Lire la critique de Le bleu est une couleur chaude

3
Avatar nicodjango
9
nicodjango ·

Magnifique, mais ...

Cette BD lue et relue depuis que je me la suis procuré l'année dernière m'a évidemment terriblement émue. Quelque part, elle me fait penser à Jo, cette BD sur le SIDA que tout les trentenaires ont du lire dans le CDI de leur lycée au milieu des années 90, pour les couleurs bleutées, le côté "pédagogique" (beaucoup de copines professeur documentalistes l'ont achetées pour leurs ados) et surtout,... Lire l'avis à propos de Le bleu est une couleur chaude

3
Avatar LioDeBerjeucue
7
LioDeBerjeucue ·

La terre est bleue comme une orange

On ne sort pas indemne de cette lecture. C'est beau, tendre, violent, passionnant. Le récit de cette vie qui croît par amour, qui meurt par amour, est intense et brut à la fois. Le scénario est certes assez classique : fait de société, tranche de vie qui fait la part belle aux préjugés, qui casse les frontières sociales de l'amour et brave les interdits. Pourtant le choix du récit sous forme de... Lire l'avis à propos de Le bleu est une couleur chaude

3
Avatar Zenigata
7
Zenigata ·

Critique de Le bleu est une couleur chaude par ClemH

Le parcours, assez touchant, d'une jeune fille qui découvre son homosexualité. Les personnages m'ont semblés vrais, en tous cas crédibles. C'est une BD qui se lit bien, vite, elle est prenante. Les couleurs sont belles, transmettent bien l'ambiance. Le dessin est parfois inégal (quelques doigts de pieds bizarroïdes ou de corps écrasés), mais dans l'ensemble j'ai apprécié le style, qui n'est pas... Lire la critique de Le bleu est une couleur chaude

3
Avatar ClemH
7
ClemH ·

Critique de Le bleu est une couleur chaude par Asenath

Non. Ben non. Ca commence bien. C'est esthétique, c'est lent, c'est mélancolique. C'est joli. On se dit "hé, ça semble vachement touchant. Ca a l'air vrai" et puis non, finalement. Non. C'est cliché. C'est "je croise quelqu'un dans la rue" "puis je la recroise, parce que ha ha ma ville est si petite." "et forcément on tombe amoureuses" "et c'est mon premier amour lesbien" "et forcément on reste... Lire l'avis à propos de Le bleu est une couleur chaude

16
Avatar Asenath
3
Asenath ·

Critique de Le bleu est une couleur chaude par Gendar

Je n'ai pas réussi à être touché par cette histoire. Il faut dire que je ne suis pas spécialement fan des voix-off omniprésentes. Au niveau de l'histoire, j'ai trouvé le ton trop larmoyant. Je sais bien que les thèmes abordés ne poussent pas à la gaudriole, mais j'ai trouvé qu'il manquait un peu de joie dans cette histoire d'amour pour qu'elle puisse vraiment me toucher. Il manque ces petits... Lire l'avis à propos de Le bleu est une couleur chaude

3 1
Avatar Gendar
5
Gendar ·

Beau mais pesant.

Il est difficile de parler d'homosexualité dans l'art. En tout cas, il est difficile d'en parler avec justesse, tant la mode actuelle semble plaider en faveur d'un traitement artistique « militant » de l'homosexualité. Si un personnage est homosexuel, il sera pratiquement toujours confronté à l'intolérance, à l'homophobie et à l'exclusion, l'oeuvre devenant ainsi un plaidoyer en... Lire la critique de Le bleu est une couleur chaude

3 4
Avatar CréatureOnirique
6
CréatureOnirique ·

Critique de Le bleu est une couleur chaude par Antevre

BD de la hype (c'pas une critique, hein, c'est vrai, avec les prix, le film, tout ça...), je dois bien avouer que LBEUCC (flemme d'écrire) m'intéressait pas particulièrement. Et puis le côté fond de commerce LGBT (ouais, je regrette mais ça fait un bon bout de temps qu'on nous sort les homos dès qu'on veut faire un truc un peu auteur et/ou arty, et pas souvent à bon escient), moi j'aime pas... Lire la critique de Le bleu est une couleur chaude

2 3
Avatar Antevre
7
Antevre ·

Critique de Le bleu est une couleur chaude par Kalès

Pensées en vrac : - Clémentine est un peu neuneu quand même ; - La BD comporte au moins deux fautes de français (un subjonctif raté et un "cour" de qqc) dans son édition la plus récente (à ma connaissance), ce qui est assez vilain pour une oeuvre reconnue et adaptée au cinéma... - La fin du film de Kechiche est bizarrement, à mon sens, plus juste et plus "réaliste" ; - Les années 1990 c'était... Lire la critique de Le bleu est une couleur chaude

2
Avatar Kalès
5
Kalès ·