Leçon d'humilité

Avis sur Les Ignorants : Récit d'une initiation croisée

Avatar nanaouet
Critique publiée par le

Etienne Davodeau fait partie des meilleurs dans son genre, mais c'est quoi son genre ? Et bien justement c'est un peu tout.
Avec "Les Ignorants", ils nous emmène finalement au plus profond de chacun de nous, à notre humilité, ce qui ne fait pas de mal, et au sens vraies des choses.
Le pitch ? Rien de plus simple :

Étienne Davodeau est auteur de bande dessinée, il ne sait pas grand-chose du monde du vin.
Richard Leroy est vigneron, il n’a quasiment jamais lu de bande dessinée. Mais ces deux-là sont pleins de bonne volonté et de curiosité.Pourquoi choisit-on de consacrer sa vie à écrire et dessiner des livres ou à produire du vin ? Comment et pour qui les fait-on? Pendant plus d’une année, pour répondre à ces questions, Étienne est allé travailler dans les vignes et dans la cave de Richard, lequel, en retour, s’est plongé dans le monde de la bande dessinée.Ils ont ouvert de nombreuses bouteilles et lu pas mal de livres. Ils se sont baladés, à la rencontre d’auteurs et de vignerons passionnés par leur métier.

Finalement tout est dit dans ce pitch. ce qui est merveilleux c'est que le pitch tiens vraiment sa promesse. Nous voilà donc en train de suivre Etienne Davodeau, auteur de BD, avec Richard Leroy, vigneron. Ces deux là ils ont tout à apprendre l'un de l'autre, y en a pas un qui pense être supérieur à l'autre de par son métier. Non chacun a sa vie et a envie de la faire partager, oui c'est différent mais quel bonheur de partager les oeuvre de l'un ou l'autre ! Car, oui Mesdames et Messieurs, le vin est une oeuvre !

Ces deux grands passionnés nous font une vraie leçon d'humilité. En effet, lorsqu'on le referme cette bande-dessinée (épaisse), nous n'avons qu'une envie c'est d'ouvrir la porte de chez soi pour laisser entrer l'inconnu et le découvrir.

La rencontre avec les différents auteurs et vignerons montre bien sûr l'étendu et le point de vu de "faire" que chacun a dans son métier.

Cette bande-dessinée ce n'est pas seulement une rencontre entre Etienne Davodeau, auteur de BD, et Richard Leroy, vigneron, c'est aussi une vraie rencontre avec le lecteur. C'est ce qui fait la beauté de cette bande-dessinée.

Si vous n'avez jamais lu "les Ignorants" n'hésitez plus et n'oubliez pas d'avoir à proximité un bon verre de vin. Si vous l'avez déjà lu, n'hésitez pas à vous replonger dedans de temps en temps, cette BD fait du bien, c'est sans modération (la BD hein pas le vin).

En ce début d'année 2015, "Les Ignorants" est publié en italien "Gli Ignoranti", cadeau à faire à tous vos amis italiens.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 182 fois
3 apprécient

Autres actions de nanaouet Les Ignorants : Récit d'une initiation croisée