Le destin d'Enak

Avis sur Les Légions perdues - Alix, tome 6

Avatar Fatpooper
Critique publiée par le

Bon, voilà, je craque, mais c'est mérité : Martin a fait d'énormes progrès et c'est très agréable pour le lecteur.

En effet, le niveau du dessin est très bon ! Il reste encore des problèmes de proportions (les gosses ont le même canon que les adultes), mais pour le reste, c'est beaucoup plus juste. les composition de vignette sont également plus travaillées, plus graphiques et la mise en page allégée grâce à une diminution du nombre de vignettes par page. Et puis toujours une palette de couleurs appréciable pour sa sobriété (on ressent un ton général à chaque planche, le coloriste ne se perd pas dans une multitude de couleurs).

L'histoire est également mieux narrée. Bon il se passe toujours trop de choses, mais il faut bien avouer que chaque scène est assez bien foutue. Si les conflits sont nombreux et prenants, il est dommage que l'auteur s'en sorte si souvent grâce à un deus ex machina (le coup du loup, ça va une fois ou deux). Les personnages ne sont pas très creusés, ça reste un gros problème de la série, mais l'auteur parvient à légitimer cette absence de profondeur.

Et puis il y a Enak ! Ahhh, Enak, que ferions-nous sans toi ? J'ai eu l'impressoin que l'auteur voulait s'en moquer un peu gentiment dans cet album. J'ai pris des notes au fil de ses apparitions :

P13 vignette 5 : Alix présente Enak : "voici Enak, pour une fois il n'a pas été mêlé à mes aventures" => comment ne pas rire en lisant ça, Enak le boulet qui, pour une fois, n'est pas tombé dans les mains ennemies, Alix tient à signaler ce fait extraordinaire !

P19 vignette 5 : Alix s'assure qu'Enak est bel et bien là ! Là aussi, comment ne pas rire aux éclats, c'est comme si Alix était lui-même surpris qu'il ne soit toujours rien arrivé à Enak.

Tout au long de l'album Enak est silencieux mais tire une drôle de tête. Peut-être est-il lui-même surpris de ne pas encore s'être fait attaquer ?

P24 : Enak a la vision d'une épée lumineuse ; il se réveille, un homme est prêt à le tuer ! Il est mutique... mutique ? Décidément, on ne veut vraiment pas qu'il parle ! D'ailleurs, une fois le mystère résolu, Alix recommande à Enak de bien dormir tandis que celui-ci semble inquiet (en même temps il y a de quoi, il a cru mourir deux cases avant) ; jamais Enak ne prendra la parole pour exprimer son inquiétude.

P27-28 : dernière case de la page 27, le cheval d'Enak s'emballe ; première case de la p28, Alix explique la situation tandis que Enak tente de calmer tant bien que mal son cheval... et disparaît du reste de la planche !

P30, Enak tombe par terre ; P31... il ne se relève plus ????? sa chute était donc si grave ? (bon il se relève quelques vignettes plus loin, dans le plus grand silence)

P49 vignette 4 : la position dans laquelle Alix retrouve Enak et l'autre compagnon est assez étrange... et je me demande si la question d'Alix 'Que faites-vous là?' ne porterait pas plus sur l'action de faire plutôt que du lieu (en outre, Alix serait-il jaloux de surprendre son doux compagnon dans les bras d'un autre)?

P55 : une des rares répliques de Enak de cette albums et c'est pour mettre en garde un autre sur les risques de tomber de haut... Enak qui met en garde d'une possible chute ! C'est le monde à l'envers, lui qui n'a de cesse de tomber, met en garde un autre de ne pas tomber. Evidemment, sitôt dit, il tombe lui-même, et pas qu'un peu (c'est SA grosse scène, SON moment) !

P57, bien qu'il ait failli mourir pour de bon en s'écrasant comme une merde deux pages plus tôt, Enak sourit ENFIN ! (sans doute est-il rassuré : ce qu'il attendait depuis le début de l'histoire est enfin arrivé : il a failli mourir pour de bon, il a survécu, maintenant plus rien ne peut lui arriver l'histoire étant pratiquement terminée).

Bref, voilà un bien sympathique album : une chouette aventure qui, à défaut d'être un peu trop dense, propose au moins pas mal de situations bien trouvées, avec un dessin toujours meilleur (on dirait que l'auteur a récupéré plein de photos d'époque) et enfin avec la présence d'un Enak qui fait bien marrer malgré lui.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 408 fois
10 apprécient

Autres actions de Fatpooper Les Légions perdues - Alix, tome 6