L'Histoire de famille

Avis sur Les Mauvaises Gens : Une histoire de militants

Avatar lislb
Critique publiée par le

J'ai lu ce livre un peu au hasard, parce que j'avais lu et aimé Les Ignorants du même auteur.
De nouveau, voici une sorte de témoignage, où Étienne Davodeau retrace le passé de deux militants de leur enfance jusqu'à 1981.

Tout d'abord, ayant grandi dans un univers laïc, quelle ne fut pas ma surprise de voir que tout commence baigné de religion. Pour moi qui ai connu la séparation entre l'école du diable et celle du bon Dieu, les profs plutôt anticléricaux (à la Marcel Pagnol), la religion et l'engagement militant n'allaient pas du tout ensemble, c'était même antithétique. Alors ça fait du bien de lire une histoire, comme cela, où la religion arrive pour pousser les jeunes à se relever les manches et se battre pour obtenir ce à quoi ils tiennent. Même si finalement au fur et à mesure de leur engagement, la religion semble prendre une place moins importante (dans leur vie publique en tous cas), c'est un regard sur le sujet qui a changé quelques préjugés que j'avais.

Concernant l'histoire en soi, j'ai trouvé un peu décevant de se rendre compte petit à petit jusque la moitié du livre environ que nous ne parlerons finalement que deux personnes, qui plus est les parents de l'auteur. Ça ne rend en rien l'histoire moins bonne, seulement elle se resserre tout de suite sur un milieu restreint. Les passages d'échange au sujet des planches que Davodeau dévoile à sa famille au fur et à mesure ont tendance à se faire trop importante, d'autant qu'elles nous éloignent du sujet. De même, parler de son enfance à lui n'apporte pas grand chose.

Après j'ai quand même trouvé sympa le passage où il demande à ses parents de faire une BD de leur histoire, qu'ils refusent qui commencent à changer d'avis et qu'il leur demande de ne pas accepter juste pour qu'il est du boulot. Un petit bout de vraie vie dans cet ouvrage finalement un peu loin des gens.

Je trouve aussi les dessins un peu moins soignés que dans Les Ignorants. Les traits détaillés mais réalistes et le noir et blanc renvoient au reportage BD sans apporter grand chose de neuf.

On a donc un livre sans grande prétention, mais qui apporte un point de vue intéressant sur le sujet et témoigne de ce qui a pu être l'histoire de pas mal de personnes. Cela dit, je regrette un peu qu'on s'arrête là. Que s'est-il passé ensuite ? L'engagement a-t-il pris fin après les élections ? De même quelques points auraient pu être approfondis et étoffer l'histoire.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 235 fois
Aucun vote pour le moment

Autres actions de lislb Les Mauvaises Gens : Une histoire de militants