👉 On vous partage notre 1er bilan de la nouvelle version de SensCritique.
Continuez à suivre l'avancée du site sur journal de bord.

Les Voyages d'Anna par Nina in the rain

Pendant qu'Anna voyage, Jules la peint. D'après nature pour certains portraits, de mémoire et grâce à son imagination pour la majorité des autres. Or, l'année de ses cent ans, Anna la globe-trotter décide d'écrire une longue lettre à son amoureux transi, celui qui n'a jamais pu lui avouer ses sentiments...

Ce sont les tableaux de Jules et la lettre d'Anna qui forment l'Art-Book que Daniel Maghen consacre à Emmanuel Lepage. Ou bien est-ce Emmanuel Lepage qui offre un Art-Book à Daniel Maghen ? On ne sait plus trop, tant la complicité entre les deux hommes est évidente : le dessinateur a sorti ses plus beaux pinceaux, et extirpé de ses cartons ses croquis les plus expressifs, tandis que l'éditeur a apporté un papier très épais splendide pour créer un objet de grande qualité. Le seul point faible est peut-être le texte qui parfois est un peu... faible justement. Mais le lecteur, même s'il n'est pas un spécialiste du créateur de Muchacho, trouvera de quoi faire briller ses mirettes dans ce florilège de doubles pages, de crayonnés, de croquis...

Un très beau livre, donc, que ce carnet de voyages imaginaires qui embarque le lecteur autour du monde, dans un feu d'artifices de couleurs, de lumières, de sourires et finalement, d'amour. De là à s'en servir pour imaginer une escapade, il n'y a qu'un pas. Pourquoi ne pas le franchir ?
Ninaintherain
8
Écrit par

il y a 10 ans

1 j'aime

Les Voyages d'Anna
Ninaintherain
8

Critique de Les Voyages d'Anna par Nina in the rain

Pendant qu'Anna voyage, Jules la peint. D'après nature pour certains portraits, de mémoire et grâce à son imagination pour la majorité des autres. Or, l'année de ses cent ans, Anna la globe-trotter...

Lire la critique

il y a 10 ans

1 j'aime

Les Voyages d'Anna
GenevivePoyardG
9

Critique de Les Voyages d'Anna par GenevivePoyardG

La couverture n'est pas révélatrice du contenu ... mais l'intérieur est magnifique, de nombreux croquis.

Lire la critique

il y a 9 ans

Au bonheur des dames
Ninaintherain
10

Critique de Au bonheur des dames par Nina in the rain

Bon, bien entendu, la Crevette se met à couiner qu'elle a été traumatisée enfant, qu'elle ne peut pas supporter Zola (ou de manière générale la littérature du XIXème siècle, ce qu'on s'accordera à...

Lire la critique

il y a 10 ans

26 j'aime

7

L'Éternel
Ninaintherain
1
L'Éternel

Critique de L'Éternel par Nina in the rain

La première fois que j’ai rencontré Joann Sfar, c’était en 2002. 2002. Onze ans d’histoire entre lui et moi, et je devrais dire que ce ne furent pas réellement onze ans d’amour fou. A l’époque déjà,...

Lire la critique

il y a 9 ans

19 j'aime

Le Gardien de phare
Ninaintherain
6

Critique de Le Gardien de phare par Nina in the rain

Le Läckberg de l’année, c’est comme une paire de charentaises. C’est moche, pas très élégant, on sortirait pas avec dans la rue mais en même temps c’est tellement agréable et confortable qu’on ne...

Lire la critique

il y a 9 ans

17 j'aime

2