Gloire à Grant

Avis sur Nou3

Avatar Kikipicasso
Critique publiée par le

Morrison/Quietly un duo qui marche bien. Le génial scénariste de chez DC (malgré les cultissimes New X-Men chez Marvel signé avec ce même Quietly) est reconnu comme l'un des tous meilleurs de sa génération aux même titre que Millar et Ellis. Quietly nous a fait part de son talent sur des projets de grande qualité : The Authority (le run de Millar), All Star Superman, The Kingdom.

Morrison aime écrire des histoires taclant la société américaine. Il aime aussi les remplir de référence, parfois un peu trop complexe, au point de nous en faire perdre le fil ( cf. Final Crisis). Ici rien de cela, le concept de base est simple trois animaux servent de prototype pour devenir la nouvelle arme de l'armée américaine : une équipe furtive chargée d'opérer sur les terrains délicats. On retrouve donc nos héros touffus en super-armures (un lapin, un chien, un chat) à la fin des essais. Ceci étant concluant, la dernière étape peut donc être enclenché. Celle ci consiste en l'élimination du prototype pour passer à la mise en place de l'arme final. Les trois comparses s'enfuient du laboratoire pour essayer de rejoindre leur foyer. La route sera longue puisque l'armée n'est pas décidé à exposer leurs expériences au grand jour.

Scénario des plus simples qui n'a pas d'autre plan que celui de la critique de l'expérimentation animale et de la constante quête de puissance de l'armée aux détriment de tout. Là où Morrison nous éclaboussent de son talent, c'est en rendant à ses machines à tuer leurs innocences d'animaux domestiques. Le chien est fidèle et ne mord seulement pour se défendre, le lapin ne pense qu'à manger et le chat est un connard.
Même s'il leur donne la parole grâce à leur machine, il leur fait tous de même garder leur intelligence animal. En conservant cet nature Morrison rend les animaux plus humains que ceux qui les ont fabriqué. Les dialogues de We3 sont très convaincant car limité : « Bon chien ? 1 dit maison » pour citer numéro 1, le chien, en exemple. Ainsi on vit la cavale en ayant peur pour ses personnages de papier.

We3 est violent, terrifiant, captivant. On doit cela grandement à Frank Quietly qui (à mon goût) livre ici son travail le plus riche. Quietly insuffle aux animaux un réalisme frappant, on croit à leur fuite, à leur souffrance, à leur combat. Il impose un rythme qui nous accroche de la première à la dernière page en multipliant les cadres différents, alternant entre des micros cases, des splash pages et pages « traditionnelles » en fonction de l'action.

We3 est émouvant, pour tout dire il m'a même fait versé une larme ce qui ne m'était pas arrivé depuis l'aventure de Picsou (par Don Rosa) sur les traces du trésor caché par son père (Meilleur histoire de Picsou Ever).

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 1251 fois
8 apprécient

Autres actions de Kikipicasso Nou3