Nouveau dynamique duo absolument jouissif

Avis sur Nouveaux Masques - Grant Morrison présente...

Avatar Romain Bouvet
Critique publiée par le

Après un tome 1 lançant doucement l’œuvre de Grant Morrison et un tome 2 absolument génial, il était difficile de se dire en entamant le tome 3 qu’on allait avoir quelque chose d’encore mieux. Et pourtant !
Il faut bien avouer que cette collection DC Signatures est une vraie mine d’or et cela est encore davantage le cas pour « Grant Morrison présente Batman ».
Dans « l’Héritage Maudit », on assistait à l’arrivée de Damian Wayne dans l’univers de Batman. Dans le tome 2 « R.I.P » on assistait à la chute « définitive » du chevalier noir.
Dans ce tome 3, nous allons assister à la création d’un nouveau dynamique duo. Mais qu’en est-il concrètement ?
Bruce Wayne est mort ! Gotham ne peut rester sans protection et c'est à Dick Grayson et Damian Wayne de reprendre le flambeau sous les masques de Batman et Robin ! Leur baptême du feu ne se fera pas sans heurts et ils devront bien vite affronter les menaces du Professeur Pyg, du Red Hood et d'un Bruce Wayne zombie !
Après deux tomes psychédéliques où se mêlaient réalité, fiction, flashback, on retrouve un volume plus calme, moins stressant pour notre esprit.
Après un court prologue tiré de Final Crisis nous montrant la fin du chevalier noir, le nouveau duo Batman et Robin démarre.
Les trois premiers chapitres sont dessinés par le comparse le plus fidèle de Grant Morrison, à savoir Frank Quitely. Et franchement, on se prend une vilaine claque à chaque case. C’est tout simplement superbe, criant de réalisme et de folie à l’instar de cette première saga. On y découvre un nouveau Batman, Dick Grayson (seul point négatif pour moi, en effet je ne peux le voir en peinture mais bon) et un nouveau Robin en la personne de Damian Wayne. Ce tome 3 qui se nomme « Nouveaux Masques » aurait tout aussi bien pu se nommer « Nouveaux Rôles ». En effet, là où nous avions avant un Batman omniprésent et tête d’affiche face à un Robin suiveur, on se retrouve aussi avec un Robin qui tire quasiment toute la couverture sur lui. Ne laissant pas grand-chose à Dick. On suit donc la première aventure de ce duo inédit face au Docteur Pyg. Malade mental complètement à la rue.
Non content de créer un nouveau duo, Grant Morrison lui oppose de nouveaux ennemis ou du moins des adversaires loin de la faune locale habituelle. Et même si on ne peut comparer la folie e ce Docteur Pyg à celle du Joker, l’initiative est à saluer. D’autant que ce méchant dans sa folie totale n’en reste pas moins fort intéressant et plaisant à suivre.

Et seulement après trois chapitres, Quitely nous quitte, malheureusement, pour un Philip Tan beaucoup moins en forme que son prédécesseur. Trois nouveaux chapitres ou Batman et Robin vont affronter Jason Todd et sa justice plus qu’expéditive ainsi que Flamingo, véritable assassin complètement dénué de la moindre sociabilité. Là aussi, adversaires inédits ou presque. Et encore un nouveau méchant en la personne de Flamingo, qui, pour le coup est effroyablement méchant. Un vrai tueur sans limites, sans tabous. Le lien entre ce nouveau Batman et ce nouveau Robin se créé, prend forme petit à petit. De façon plutôt amusante. Il est tellement bon de voir ce petit Robin prend tellement d’assurance face à ce nouveau Batman.

Vient ensuite une nouvelle saga en trois chapitres et un nouveau dessinateur. Cameron Stewart, encore moins inspiré que Philip Tan. C’est dire si la qualité graphique va en chute libre. Bref dans cette saga, Batman fait cavalier seul, Robin étant en convalescence en Angleterre. Où notre Dick espère, et nous aussi, ramener Batman à la vie grâce à un puits de Lazare. On y rencontre tout une faune de personnages des plus intéressants comme la Cour Perlée du Crime mais aussi le Chevalier et l’Ecuyer ou encore Batwoman. Le seul réel intérêt de cette saga réside dans sa fin et la surprise sur le corps que Dick pensait être celui de Batman.
Mais alors où est Batman ? Que lui ait-il réellement arrivé ? Tout cela nous le découvrirons très vite dans les tomes 4 et 5. Et oui, il faudra attendre le tome 6 de Grant Morrison présente Batman pour découvrir la suite des superbes aventures du nouveau duo Batman et Robin.

Bref, un tome totalement génial niveau scénaristique. Ce nouveau duo de Batman et Robin proposé par Grant Morrison fonctionne à merveille. A l’inverse du duo d’origine, on se retrouve avec un Batman plus effacé et un Robin mis en lumière. Damian Wayne en Robin c’est une bouffée d’air frais. C’est une superbe idée. Ce petit garçon avec son air de démon n’en reste pas moins un justicier réel. On pourra regretter de voir partir si vite Frank Quitely pourtant tellement en forme. Surtout au vue du faible boulot derrière de Philip Tan et Cameron Stewart.
Le puzzle Morrison sur son Batman se met en place, et l’on voit petit à petit les pièces se mettre en place. Et ce n’est qu’un début, qu’on se le dise.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 418 fois
1 apprécie

Romain Bouvet a ajouté ce comics à 1 liste Nouveaux Masques - Grant Morrison présente Batman, tome 3

Autres actions de Romain Bouvet Nouveaux Masques - Grant Morrison présente Batman, tome 3