S'il est des œuvres qui sont capables de vous transporter émotionnellement, de vous faire voyager et de vous faire réfléchir, "Où le regard ne porte pas" en fait certainement partie.
Cette histoire jongle brillamment entre l'humour et l'émouvant, entre l'amour et la nostalgie, entre l'insouciance et la gravité, à travers deux périodes clés d'un groupe d'amis destinés à se retrouver ensemble.
Portée par la plume faussement naïve d'Olivier Pont, cette œuvre magnifique est à découvrir d'urgence !
Hecilias
9
Écrit par

Cet utilisateur l'a également mis dans ses coups de coeur et l'a ajouté à ses listes et Où le regard ne porte pas...

Le 28 août 2010

3 j'aime

Où le regard ne porte pas..., tome 1
EricDebarnot
8

Pas un GRAND livre, mais un beau livre...

Voici un beau livre. Pas un grand livre sans doute, parce que la part de fantastique qui vient se loger - assez inutilement à mon avis - est faible, voire légèrement ridicule, par rapport au cœur du...

Lire la critique

il y a 6 ans

4 j'aime

Où le regard ne porte pas..., tome 1
Hecilias
9

"Bien sur que tu t'en souviens..."

S'il est des œuvres qui sont capables de vous transporter émotionnellement, de vous faire voyager et de vous faire réfléchir, "Où le regard ne porte pas" en fait certainement partie. Cette histoire...

Lire la critique

il y a 12 ans

3 j'aime

Où le regard ne porte pas..., tome 1
sulli
7

Une ambiance estivale qui rechauffe le corps

Barellito est une île italienne où le soleil est de plomb et l'ambiance estivale de bord de mer vous réchauffe le corps. Mais tout n'est pas rose sur ce caillou où les insulaires sont bien moins...

Lire la critique

il y a 10 ans

2 j'aime

Kiki la petite sorcière
Hecilias
7

Ensorcellement

Ce film est DANGEREUX ! Ne vous y fiez pas ! Sous ses airs de petite fille gentille, naïve, rafraichissante et avec un cœur gros comme ça, cette sorcière va vous entrainer dans un tourbillon...

Lire la critique

il y a 11 ans

13 j'aime

28 jours plus tard
Hecilias
8

28 jours plus tard, Boyle recréa le zombie

J'aurais mis du temps à le voir celui-là, la faute à une vieille rancune tenace. Bref, loin de moi l'idée d'etaler ma vie, cette longue introduction sert juste à indiquer que j'ai vu le film dans le...

Lire la critique

il y a 12 ans

13 j'aime

1

Prometheus
Hecilias
3
Prometheus

Désolé Darwin, sincèrement...

J'aime pas les incohérences. Les incohérences c'est le SIDA d'un film. Ça empêche de s'intéresser à l'histoire, ça gangrène les scénarii les plus poussés, ça détruit les jeux d'acteur les plus...

Lire la critique

il y a 10 ans

10 j'aime

3