Avis sur

Our Happy Hours par Manga_Suki

Avatar Manga_Suki
Critique publiée par le

Je connaissais déjà ce one-shot depuis un bon bout de temps, étant également classé 4ème manga parmi les mieux notés sur My Anime List, ce qui est assez impressionnant. J'imaginais bien que ce succès ne provenait pas de nulle-part, mais jamais je n'aurais imaginé avoir un tel coup de cœur!

Ce one-shot met en scène deux personnages complexes: Juri, une jeune femme qui a tenté par trois fois de mettre fin à ses jours et Yuu, un jeune prisonnier condamné à mort et qui tente, lui aussi, de se donner la mort en cellule. C'est par le biais de la tante de Juri, une nonne, que ces deux êtres vont se rencontrer et enfin, voir la vie sous un jour nouveau.

Je ne suis pas friande des histoires trop dramatiques, même pas du tout. C'est une histoire vraiment sombre, où l'on rencontre tous les vices de la société: meurtres, viols, prostitution... Ce ne sont pas des éléments que je recherche dans mes lectures. Et pourtant, j'ai réellement adoré ce récit, qui comporte toute la dureté de la vie. Je dirais même plus: j'ai trouvé cette histoire magnifique. J'ai été impressionnée par la façon dont la mangaka joue avec ces thèmes difficiles et comment elle parvient à nous émouvoir avec. J'ai réellement été touchée par la délicatesse et la profondeur de la narration qui jamais n'a souffert du rythme habituellement effréné des one-shots. C'est juste, cela fait réfléchir, c'est beau tout simplement.

Les deux protagonistes sont extrêmement attachants. Malgré son air très blasé et souvent déconnecté des autres, Juri est une femme que l'on apprécie très vite, surtout à partir du moment où elle livre le fonds de sa pensée. Elle m'aura beaucoup touchée, du début à la fin, tant elle se fait réaliste.
Quant à Yuu, j'ai beaucoup aimé la façon dont il s'est peu à peu dévoilé, à travers ses lettres. Son passé, bien que très dur et difficile à lire, nous donne encore plus de sympathie pour le détenu, qui n'a vraiment pas eu une vie facile. Ce récit m'a d'ailleurs fait verser quelques larmes.

Le lien qui unit ces deux héros bien plus proches qu'ils ne le s'avouent rend le récit plus beau et touchant encore. La façon dont il vont tous deux changer grâce à la présence de l'autre est magnifique. J'ai adoré observer ces changement qui étaient vraiment touchants. Et pourtant, trente minutes, tous les jeudi, c'est le seul temps de rencontre que leur offre la mangaka. Mais ces entrevues sont vraiment intenses, un pur bonheur!

En terme d'émotions, on peu dire que la fin est particulièrement saisissante. Bien que j'aurais aimé une autre issue, on reste toujours dans ce registre très réaliste et je trouve que c'est seulement à cette fin que l'on se rend compte à quel point on était attachés aux protagonistes. Je redoutais beaucoup ce moment, alors autant vous dire que j'ai bien pleuré. Je crois que c'était la première fois qu'un manga me faisait ressentir aussi intensément les émotions. Mais comme tout au long du récit, cette fin, bien que cruelle, s'adoucit par cette beauté et cette poésie qui caractérisent l'oeuvre.

Outre la sublime couverture, le dessin se fait également somptueux entre les pages. Je trouve qu'il fait totalement passer les émotions des protagonistes. C'était le premier titre de l'auteure que je lisais, et ce ne sera certainement pas le dernier !

Watashitachi no Shiawase na Jikan est un chef-d'oeuvre de one-shot assurément à lire. Bouleversant, il se fait aussi cruellement réaliste que beau et poétique. Je ne peux que recommander.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 597 fois
9 apprécient

Autres actions de Manga_Suki Our Happy Hours