Mieux vaut être célibataire que mariée à un chieur

Avis sur Persepolis, intégrale

Avatar lamafache
Critique publiée par le

La série de bande-dessinées Persepolis fait un ravage depuis sa sortie en 2003. Publiée par l’Association en quatre volumes entre 2000-2003 et écrite par Marjane Satrapi, elle y retrace sa biographie et les moments marquants de cette dernière depuis sa jeune et tumultueuse enfance à Téheran sous le règne du Shah jusqu’à son entrée dans la maturité et dans le monde des adultes qui l’a tant fait redouté.

Nous sommes le 11 Février 1979, le Shah vient de tomber, le pays est en frénésie, enfin presque les choses prennent une tournure inattendue et le peuple n’est pas si libre qu’il le croit… Une république islamique prend peu à peu le pouvoir, la guerre est déclarée, les gardes de la révolution surveillent toute la population : La liberté a disparu du jour au lendemain. Les parents de Marjane décident de prendre une décision radicale, de l’envoyer en Autriche en pensant que cela améliorera sont avenir. Pourtant, Marjane qui n’est pas du même avis, réalise que tous ses rêves battirent, venaient de s’effondrer…

Les 4 volumes rassemblent la vie ou plutôt le passage de l’enfance à l’adolescence. Son histoire est semblable au roman surtout dans le genre autobiographique sauf qu’elle décida d’illustrer son histoire pour lui donner vie, pour la suivre durant tous les obstacles qu’elle dût parcourir et pour pouvoir s’identifier à ce qu’elle vécue.

Un point tout aussi spécial, ses bandes-dessinées sont coupés par des moments marquant de sa biographie. Ces dernières sont décomposées comme en chapitres et organisent d’une meilleure façon l’histoire ainsi que les bandes-dessinées.

La particularité principale de ce roman se désigne par ses dessins. Premièrement les dessins sont assez spécial car ils sont en noir et blanc, des couleurs neutres et pouvant évoquer la tristesse. Marjane Satrapi ayant réalisé les dessins et possédant un bon coup de crayon, compose de simples illustrations pour faciliter leurs compréhensions. L’on trouve majoritairement des vignettes détailles, qui comprennent une description de la situations accompagnants les événements, pouvant aidé à une meilleure compréhension.

Marjane Satrapi, utilisa cette série de bande-dessinées pour se délivrer et faire part de son histoire tragique mais qui tout de même fait réfléchir. Elle nous montre surtout le quotidien d’un citoyen Iranien mais surtout d’une petite fille ayant vécu sous le régime d’une Monarchie avec pleins de rêves et qui a fini grandi de ses propres erreurs.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 105 fois
Aucun vote pour le moment

Autres actions de lamafache Persepolis, intégrale