on vit en marge on veut du gros cash

Avis sur Petites Coupures à Shioguni

Avatar Princesse Saphir
Critique publiée par le

j'étais très curieux de voir ce que ça allait donner du Florent Chavouet en fiction, voir si il était aussi doué pour raconter une histoire que des détails et scénettes minuscules de la vie quotidienne, et j'ai pas été déçu, il a voulu sortir direct le grand jeu en faisant une de ces grosses intrigues sans personnages fixes avec une temporalité éclatée et des lieux récurrents, style the big lebowski ou ghost trick, enfin ce genre d'esbroufe calculée minutieusement pour faire comme si l'intrigue était touffue et solidement ficelée, moi ce genre de machin j'aime bien et c vrai qu'à chaque fois c bien construit mais ya trop cette impression de volonté de vouloir faire le malin alors qu'au final ça doit pas être bien difficile de le faire (il suffit juste de copier à droite à gauche vu que c toujours le même modèle) et qu'au final cet esprit de surconstruction ça empêche de vraiment profiter de l'intrigue à force de trop en voir les ficelles

mais là où en fait c très cool c que Florent Chavouet décide de servir l'intrigue avec son style de gars qui à la base est juste une sorte d'illustrateur pour donner une mise en page non conventionnelle en essayant au maximum de s'affranchir d'une narration de bd classique, et ça donne un tas de bonnes idées très agréables et stimulantes sans jamais non plus se dire qu'on est plus en face d'une bd mais d'un machin qui se force trop à être inventif et différent pour son propre bien (je veux pas paraître sectaire en disant ça mais après pareil je vois plus que les ficelles de création et ça m'éjecte de la lecture...)
au final ptet que Florent à décidé de faire une intrigue aussi calibré pour être de pas tomber dans ces travers et s'égarer mais bon je peux pas lui prêter des intentions non plus

là pour la partie graphique je me suis juste attardé sur la disposition mais je dois aussi dire que c un régal de voir son trait caractéristique être aussi bien taffé, avec des jeux de couleurs, de luminosité qui donnent des planches à tomber (je pense à celle où la fille en rose rentre dans le petit resto, vers le début, avec sa main qui s'extirpe de l'obscurité, par exemple)

et puis au final on quitte le bouquin avec une sensation que moi j'ai pas forcément eu face à d'autres histoires-puzzle du genre, celle d'avoir vu quelque chose avec une âme, une belle attention, de vrais personnages attachants et une espèce de mélancolie qui reste un peu après avoir tourné la dernière page, celle qui entoure la fille en rose, qui au final aura traversé le destin de cette galerie de personne avec un étrange mystère, émouvante...

j'avais des craintes et je suis très heureux de m'en être débarassé

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 252 fois
2 apprécient

Autres actions de Princesse Saphir Petites Coupures à Shioguni